Acheter ou louer un logement pour son enfant?

Pour les bacheliers qui s’apprêtent à commencer leurs études supérieures, la recherche d’un logement peut s’avérer épineuse. Une question se pose: vaut-il mieux louer un bien ou d’en acheter un pour son enfant? Circuméo, spécialisé dans l’investissement locatif, propose une simulation pour un logement situé à Nantes, une ville dont les loyers des studios ont augmenté de +10% en seulement trois ans, selon Se Loger, afin de voir qui gagne le match entre la location et l’achat.

«On constate que chez les investisseurs, nous avons de plus en plus d’appels de parents qui se posent la question», explique Ève Antoine, cofondatrice de Circuméo. Le logement en question est un studio ancien rénové d’une vingtaine de mètres carrés, qui profite d’un emplacement idéal en centre-ville. Son prix d’achat (hors frais de notaire) est de 110.000€, avec un apport de 10.000€ et un prêt de 100.000 € sur 20 ans. À la location, le montant du loyer est de 550 € par mois auquel on ajoute un placement de 10.000 € dans une assurance vie (correspondant à l’apport mis dans l’achat de l’appartement).

Un gain de 6750 €
Cinq ans plus tard, une fois que l’étudiant est titulaire d’un master, l’investisseur a un potentiel de plus-value de 25%. Le prix de revente est donc de 137.500 € . Si l’on déduit le remboursement du prêt pendant 5 ans, soit 33.000 €, les charges sur cinq ans (8750 €), l’impôt sur la plus-value (1000 €) et enfin le capital restant dû (78.000 €), le gain s’élève à 16.750 €. Si l’on retire les 10.000 € investis, le gain net est de 6750 €. À la location, le gain net des capitaux investis en assurance-vie est de 1040 €. «Et encore, nous sommes partis sur un scénario optimiste avec un taux à 2% alors qu’on est plus aux alentours de 1,30-1,40% aujourd’hui», précise Ève Antoine.

Les charges relatives aux 5 années de loyers payés reviennent elles à 33.000 € (soit 550 €/mois), ce qui cause une perte de presque 32.000 €. Le locataire ne tire pas de bénéfice et accuse même une perte. «Pour un prêt de 100.000 € sur 20 ans lié à l’achat d’un studio en centre-ville de Nantes, le remboursement de prêt avoisinera les 550 €/mois, soit l’équivalent du loyer moyen constaté pour ce type de studio. Que le parent achète ou loue, il devra donc exactement débourser la même somme chaque mois», analyse Clémence Lamothe, cofondatrice de Circuméo.

Même si la revente n’a lieu qu’au bout de 10 ans ou de 20 ans, il est toujours plus avantageux d’acheter un logement pour son enfant que de le louer. «Les chiffres parlent d’eux-mêmes! On se rend bien compte via cet exemple que d’investir en centre-ville d’une ville très dynamique comme Nantes, est largement plus intéressant financièrement que de louer le temps des études de son enfant. Et ce, quel que soit le timing de revente envisagé», commente Clémence Lamothe. 15 à 20 % des investisseurs de Circuméo décident finalement d’acheter un bien afin d’investir tout en permettant à leur enfant de se loger pendant ses études.

Lire la suite sur scoop.it
Mentions légales Confidentialité