Hausse des prix, votre loyer va-t-il augmenter?

Lorsqu'un locataire signe son bail, ce dernier prévoit généralement une clause de révision annuelle des loyers. Une révision qui dépend de l'inflation et cette dernière ne cesse d'augmenter.
La hausse des prix à la consommation ne pèse pas uniquement sur le cabas des ménages français, elle joue aussi sur leur loyer. Et cette progression est particulièrement importante, en effet, l'inflation a atteint 4,5% sur un an en mars, du jamais vu depuis le milieu des années 1980. La progression a été plus modérée en avril, 4,8% selon les premières estimations publiées ce vendredi.

L'indice de référence des loyers (IRL) sert de base pour réviser les loyers des logements vides ou meublés. Il fixe les plafonds des augmentations annuelles des loyers que peuvent exiger les propriétaires. Le site service-public.fr rappelle qu'il se calcule à partir de la moyenne, sur les 12 derniers mois, de l'évolution des prix à la consommation hors tabac et hors loyers. Avec la forte hausse de l'inflation, l'IRL augmente forcément.

Dans un précédent article, nous vous expliquions que les bailleurs prévoient généralement une clause de révision annuelle du loyer. Cette augmentation du loyer est limitée et ne peut pas être plus rapide que l'évolution de l'indice de référence des loyers. Il s'agit de l'une des formes d'encadrement des loyers mises en place en France. La hausse est annuelle avec une date fixe prévue dans le bail (ou par défaut à la date anniversaire du bail). Cette limite à l'augmentation des loyers s'applique, pendant la durée du bail, à tout le territoire dans toutes les communes de France. Qu'il s'agisse d'un logement loué vide ou meublé. Le bailleur a un an pour le faire, "lorsque le délai d'un an est écoulé, la révision non appliquée est perdue pour le propriétaire", précise service-public.fr.

Hausse de 2,48%
Afin de calculer la hausse de loyer autorisée, il faut réaliser le calcul suivant: Loyer en cours x nouvel IRL du trimestre de référence du contrat / IRL du même trimestre de l'année précédente = nouveau loyer. Dans la dernière mise à journée publiée par l'Insee le 15 avril dernier, au premier trimestre 2022, l'indice de référence des loyers s'établit à 133,93. Sur un an, il augmente de 2,48 %, après +1,61 % au trimestre précédent. La hausse était 0,83% au troisième trimestre 2021. Le dernier pic de l'IRL avait été observé au quatrième trimestre 2018 (+1,74%). Auparavant, les derniers records pour l'évolution de l'indice datent de 2012 (+2,24%) et 2008 (+2,95% au troisième trimestre).

Donc en prenant un loyer de 700 euros, si la clause de révision annuelle est actuellement, le loyer va passer à 717,35 euros. 700 euros x (indice de référence des loyers du 1er trimestre de l'année 2022 / indice de référence des loyers du 1er trimestre de l'année 2021). Pour rappel, lors de notre dernière simulation en novembre dernier, le loyer de 700 euros était passé à 705,8 euros. Le site de l'Anil vous propose un simulateur. Il suffit de rentrer le montant de son loyer et le trimestre de référence de l'indice de référence des loyers prévu dans votre bail et le site vous calcule le montant du loyer après révision.

Lire la suite sur scoop.it
Source : www.bfmtv.com
Mentions légales Confidentialité