Pourquoi la taxe foncière pourrait augmenter cette année?

Après l’augmentation des prix du carburant, de l’électricité ou encore de certains produits alimentaires, place désormais à une hausse de la taxe foncière. Cette dernière pourrait atteindre des records cette année. Mais toutes les communes ne sont égales face à cette taxe payée par les Français propriétaires d’un bien immobilier. Les habitants de Strasbourg vont, par exemple, voir leur imposition augmenter de 12,6% en 2022, contre 5% à Dijon.

Pourquoi la taxe foncière pourrait augmenter cette année?
La hausse de la taxe foncière s’explique en partie par l’inflation mais également par un changement de son mode de calcul. Depuis 2018, cette taxe est calculée à partir des valeurs locatives cadastrales de la propriété, revalorisées chaque année par Bercy en fonction de l’évolution de l’indice des prix à la consommation (IPC). Mais face à une inflation qui atteint les 4,5% en un an en mars, selon une première estimation publiée ce jeudi 31 mars par l’Insee, les valeurs locatives cadastrales vont être revalorisées cette année de 3,4%, contre 0,2% l’an dernier, nous indique la Direction générale des finances publiques (DGFIP). Résultat: la taxe foncière devrait mécaniquement augmenter. "Avec la règle précédente, députés et sénateurs pouvaient aménager l’augmentation des bases. Là, c’est un calcul automatique très pénalisant", s’exclame Pierre Hautus, directeur général de l’Union nationale des propriétaires immobiliers (UNPI) dans les colonnes du Parisien.

Selon le dernier Observatoire national des taxes foncières publié en octobre par l'Union nationale des propriétaires immobiliers (UNPI), la taxe foncière a augmenté en moyenne de 27,9% en dix ans. Parmi les villes les plus touchées par son augmentation, on retrouve Nantes avec une hausse de 37,5% en dix ans, suivie de près par Lille (+36%).

Lire la suite sur scoop.it
Mentions légales Confidentialité