Aménager sa terrasse, les erreurs à éviter

Une fois le projet bien bordé, il est temps de se projeter plus précisément et concrètement sur vos choix. Eviter de faire des choix isolés, parce qu’un objet particulier vous plait dans l’instant. Tentez plutôt de vous projeter sur une vue d’ensemble et de ne jamais perdre de vue ce fil rouge. Voici quelques conseils de faux pas à éviter pour un aménagement bien pensé.

Erreur n°1 : Opter pour un mobilier de jardin inadapté au volume disponible
Cela fait partie des réflexions à avoir durant la phase de préparation de votre projet : quel usage prévoyez-vous de votre terrasse ? Selon sa superficie, il faudra peut-être faire un choix entre le salon de jardin, le salon détente ou le transat. Le choix du mobilier doit être mesuré et bien pensé. Ce type d’éléments est souvent relativement imposant. Il sera bon de privilégier les mobiliers bas, sur des coloris clairs type bois/tissus écru, et éviter tout élément à hauteur d’yeux sur la terrasse pour prolonger la vue. Ne chargez pas trop et privilégiez des espaces de circulation suffisants, quitte à envisager du mobilier pliable ou modulable.

Erreur n°2 : Penser son aménagement comme un espace déconnecté de votre intérieur
Il serait une erreur que de ne pas coordonner votre aménagement de terrasse à celui de la pièce qui ouvre sur celle-ci. Si votre séjour est dans les tons méditerranéens ou bien scandinaves par exemple, la terrasse doit être en accord avec cette ambiance. Plus vous gagnerez en cohérence et en harmonisation, plus vous percevrez votre terrasse comme une pièce à part entière, agréable et conviviale.

Erreur n°3 : Laisser un mur nu
Si votre terrasse est positionnée en limite d’un mur, ou bien s’il s’agit d’un patio, ne pas habiller les murs reviendrait à avoir un sentiment d’emprisonnement de la terrasse plutôt que de nid douillet. Les murs, mêmes disgracieux, peuvent aisément être habillés de végétaux ou de bardage bois par exemple, voire peints d’un coloris en accord avec votre décoration. Cela apporte un aspect cocooning à cet espace en mettant en valeur les hauteurs.

Erreur n°4 : Négligez l’importance des végétaux
Une terrasse nue, sans plante ni fleur serait fade et manquerait de vie. Au contraire, préférez-les de tailles variées, de coloris différents. Associez les plantes en pots, aux plantes suspendues ou aux plantes grimpantes : tout est une question d’entretien. Si vous n’avez pas la main verte, des plantes ne nécessitant pas de grand entretien feront parfaitement l’affaire, telles que le cyprès, le palmier ou le laurier.

Erreur n°5 : Minimiser l’éclairage
Exit la grosse lampe ronde au-dessus de l’ouverture, l’éclairage extérieur est devenu un élément de décoration à part entière. Plusieurs appliques murales pour le besoin de lumière, associées à des veilleuses à batterie solaire type lampion, guirlande ou pot lumineux. Plus les sources de lumières, même tamisées, se multiplient, plus votre terrasse deviendra le soir un vrai espace de partage et de bien-être pour recevoir vos amis ou faire durer le repas jusqu’à minuit !

Erreur n°6 : Ne pas prévoir d’ombrage
Ne compter que sur son parasol reviendrait à se priver de nombreux éléments d’ombrage existant sur le marché. De la toile d’ombrage aux coloris multiples, à la pergola des plus sophistiquées, en passant par le store banne manuel ou électrique, jusqu’aux arbres à feuillage dense. Tous les styles sont possibles, toutes les matières se trouvent pour créer l’espace idéal qui vous convienne parfaitement.

Erreur n°7 : Choisir un revêtement de sol inadapté
Ce serait une erreur que de ne choisir son revêtement de sol que pour son aspect esthétique. Il est important de le penser également selon l’exposition de la terrasse. Selon si celle-ci est exposée plein sud ou plein nord, le choix du matériau sera à penser s’il n’a par exemple que peu le soleil et reste trop gorgé d’humidité. Dans le cas du carrelage, il faudra opter pour un carrelage de qualité résistant au gel. Si vous optez pour le bois, alors choisissez-en un qui soit traité en fonction, et veillez à l’entretenir régulièrement. Quant au PVC, il devra être antidérapant car il reste glissant lors de fortes pluies.

Erreur n°8 : Ne pas l’accessoiriser d’objets déco
Aménager sa terrasse passe également par la décoration, comme vous le feriez pour votre intérieur. Selon l’ambiance souhaitée, il existe beaucoup d’accessoires pour les extérieurs en magasin de décoration pour satisfaire votre thème, et apporter une touche supplémentaire de personnalisation. Qu’il s’agisse de miroirs à fixer au mur, de treillis sur lesquels accrocher des petites plantes grasses ou des aromates, des tapis ou des poufs d’extérieur, des guirlandes d’ambiance, etc. Laissez libre cours à votre imagination.

Erreur n°9 : Négliger le besoin de rangements
A chaque chaise de jardin son coussin d’assise, à chaque salon détente ses nombreux éléments modulables. Ne pas prévoir un coffre de rangement, un canapé d’extérieur avec bac de rangement, ou encore une armoire d’extérieur vous contraindra à tout stocker dans votre cabanon, garage ou placard à l’entrée dans l’automne. Mieux vaut penser praticité et investir dans un équipement « autosuffisant ». Une bâche par-dessus courant octobre et le tour est joué pour passer l’hiver à l’abri.

Erreur n°10 : Ne pas l’entretenir
Vous pourrez dénicher la plus stylée des décorations qui complètera parfaitement votre intérieur avec une ouverture sur un espace à votre goût, si vous ne procédez pas à un entretien régulier, celle-ci va vite devenir le point noir de votre habitation. A chaque début de printemps, nettoyez-là à l’aide d’une brosse et du désormais ultra populaire mélange de vinaigre blanc et bicarbonate de soude : c’est le coup de neuf assuré ! Au quotidien sur les saisons de printemps et d’été, passez une raclette après un épisode pluvieux où l’eau stagne.

Ne pas se soucier de la réglementation : la 11ème erreur !
Enfin, avant d’envisager tout aménagement, il est important de veiller à consulter le règlement de copropriété ou les règles d’urbanisme en vigueur sur la commune, via la consultation d’un PLU (Plan Local d’Urbanisme) ou d’un POS (Plan d’Occupation des Sols). Certains aménagements sont soumis à des autorisations, et d’autres sont interdits. Par principe, ce qui modifie l’aspect extérieur de l’habitation est soumis à autorisation de la commune. Sachez qu’en cas de non respect de ces règles, il peut vous être demandé purement et simplement de retirer les aménagements réalisés.

Lire la suite sur scoop.it
Mentions légales Confidentialité