Top 5 des nationalités des acquéreurs étrangers en Ile-de-France

Selon les données des notaires du Grand Paris, 5 nationalités se distinguent dans les achats immobiliers réalisés par des étrangers en Ile-de-France, avec des disparités entre Paris et ses deux couronnes.
Portugais, Chinois, Italiens... Avez-vous une idée de la nationalité des acheteurs immobiliers en région parisienne parmi les acquéreurs étrangers? Les notaires du Grand Paris révèlent la part des différentes nationalités parmi les acquéreurs étrangers de logements anciens en Ile-de-France. Et au global, cinq nationalités sortent du lot.

Top 5 des nationalités des acquéreurs étrangers
Selon les notaires, en 2021*, ce sont les acquéreurs portugais qui sont les étrangers les plus friands d'immobilier francilien (ils pèsent 15,3% des acheteurs étrangers). Ils sont suivis par les Chinois (10,1%), les Algériens (7,8%), les Roumains (7%) et les Italiens (6,5%). Depuis 20 ans, l'intérêt de ces 5 nationalités ne s'est pas démenti, même s'il a eu tendance à évoluer.

En 20 ans, la part des acquéreurs portugais en Ile-de-France n'a cessé de diminuer. En 2002, ils représentaient 26% des acquéreurs étrangers, contre seulement 15,3% en 2021. À l'inverse, celle des acquéreurs roumains a progressé passant de 0,3% en 2002 à 7% en 2021. Autre tendance notable, la proportion des acquéreurs algériens en Ile-de-France qui se hissent en 3ème position du top 5 des acheteurs étrangers dans la région.
Les Chinois marquent également leur intérêt pour l'immobilier dans la région puisqu'ils se placent à la 2ème marche du top 5. Et ils sont particulièrement présents à Paris (3%) et en petite couronne (5.4%).
En France au total, la part des acquisitions des étrangers résidents s'élève à 4,3% en 2019 selon les notaires, à l'inverse, celle des non-résidents est de 1,5%. En Ile-de-France, la part des non-résidents est de 0.9%.

Des différences entre Paris et les deux couronnes
Dans le détail, on note en effet un classement différent entre Paris, la petite couronne et la grande couronne. Ainsi, les acquéreurs chinois représentent 2,7% des ventes à des étrangers dans l'ancien à Paris, une proportion qui a eu tendance à progresser en 20 ans (1,2% en 2002). D'autres nationalités sont aussi présentes à Paris comme les Italiens qui représentent 3% des ventes, les Américains (1,5%), les Allemands (1,2%) ou encore les Belges (0,9%).

En petite couronne, les Chinois sont les acquéreurs les plus représentés avec 5,4%, contre 4% de Portugais, 3,4% d'Algériens, 2,5% de Roumains et 2,4% de Tunisiens.

En grande couronne, le classement change une nouvelle fois puisque les Portugais arrivent en tête avec 10,9%, suivis par les Roumains (4,4%), les Algériens (4,2%), les Marocains et les Tunisiens ex-aequo (3,4%).

Lire la suite sur scoop.it
Source : www.bfmtv.com
Mentions légales Confidentialité