Des biens immobiliers qui font rêver

Pour les passionnés d'immobilier et d'architecture, il existe un marché de biens atypiques, voire insolites. De l'ancien tribunal au site industriel en passant par les ruines, des biens immobiliers hors normes séduisent des acquéreurs amateurs d'histoire et de belles pierres.
"J'ai vendu mon appartement parisien pour m'installer dans un moulin dans le Perche", Pierre, 50 ans, a complètement changé de vie après le confinement en prenant conscience que le logement était plus que jamais un refuge. "Cette crise du covid-19 et les confinements m'ont profondément bouleversé et je me suis rendu compte de la valeur du logement. Aujourd'hui, j'ai de l'espace et quand les beaux jours arrivent, je vis dans un cadre idyllique. Les moulins sont des lieux avec une énergie particulière, j'en ai visité une dizaine avant de faire une offre pour ce moulin de 200m² avec 4 hectares...", poursuit Pierre qui a tout de suite eu le coup de coeur, à l'instar d'Alphonse Daudet, qui, inspiré par un moulin provençal publia son célèbre recueil de nouvelles Lettres de mon moulin.

"Les moulins sont recherchés et ce ne sont pas forcément des biens chers. On peut trouver des moulins dès 30.000 euros. En revanche, s'il est restauré, avec des terres et un bel environnement, le prix peut dépasser le million d'euros", remarque Patrice Besse de l'agence immobilière éponyme spécialisée dans l'immobilier de caractère qui vend actuellement un moulin à eau en Bretagne au prix de 1,352 million d'euros.

Des biens immobiliers qui font rêver
"Ce qui caractérise un bien atypique, c'est avant tout qu'il sorte de l’ordinaire. C'est un bien coup de cœur qui a du charme, du caractère et qui est souvent rare sur le marché, par exemple un loft, un atelier d’artiste, une ancienne boutique transformée ou transformable, un ancien château... ou encore des biens exceptionnels comme un théâtre, un bunker, un garage automobile à la disposition pour être réhabilité. Les biens atypiques sont des biens qui font rêver", définit Julien Haussy, Président et dirigeant du réseau spécialisé Espaces Atypiques. "Nous avons par exemple vendu un ancien tribunal en Bourgogne, une ancienne guinguette dans le Finistère ou encore un théâtre à Béziers", ajoute le professionnel.

Ces biens extraordinaires, une chapelle, une forteresse, un bunker, ou encore un château d'eau... suscitent souvent la curiosité des internautes et peuvent déclencher une visite et l'achat. "Nos clients sont parfois des collectionneurs en recherche d’un bien précis. Et c'est cette recherche qui prime sur la localisation ou sur d'autres critères plus objectifs comme la superficie, la proximité avec le bureau, le nombre de chambres... Ces acquéreurs s’affranchissent des contraintes pour se laisser séduire par le charme du bien atypique", explique Julien Haussy.

Lire la suite sur scoop.it
Source : www.bfmtv.com
Mentions légales Confidentialité