L’upcycling, un procédé en vogue dans la décoration d’intérieur 

S’il a le vent en poupe dans la mode, l’upcycling est aussi . À l’heure où la surconsommation est remise en question, designers et marques déco misent sur des créations durables, de récupération.

Entre la seconde main, les matériaux issus d’agricultures durables et les matières recyclées ou les fabrications locales, il n’est pas simple de s’y retrouver dans le design écoresponsable. Rejoignant le banc du « consommer mieux » et « existant depuis la nuit des temps » pour Armand Bernoud, cofondateur des meubles Maximum, cette façon de fabriquer bat son plein dans l’univers de la décoration ces dernières années. La Paris Design Week lui consacrait même son édition 2021. Résolument d’actualité, cette méthode est-elle la tendance de l’avenir ?

RIEN NE SE CRÉE, TOUT S’UPCYCLE !
Janvier 2021, made.com a dévoilé Encore, sa première collection inédite en collaboration avec le studio de design Emmaüs Alternative Les Résilientes. L’idée ? Grâce aux techniques inspirées du Kintsugi ou du détournement, d’anciens meubles exposés dans le showroom de la marque sont devenus des lampes, des miroirs et des poufs.

Pour Raffaella Loï, sa « conception de l’upcycling, c’est justement de réutiliser une matière brute destinée à être jetée ou stockée pour lui donner une seconde vie, ici artistique ». Pratiquement née dans une marbrerie, elle transforme ainsi des chutes de marbre en pièces design. « J’utilise de l’existant. J’ai des chutes, je les transforme et les réutilise en apportant une plus-value créative. Ce n’est pas plus simple. » Chez A.P.C même dynamique. La griffe de mode française signe, en octobre 2021, sa 20e collaboration avec la designer Jessica Ogden pour créer sept quilts et cinq coussins « faits d’assemblages de tissus d’anciennes collections ».

 ...

Lire la suite sur scoop.it
Source : www.elle.fr
Mentions légales Confidentialité