8 bonnes idées pour optimiser un petit espace

 
Un étage en plus dans le séjour
La mezzanine permet de super poser les espaces. Pour un bon confort, la hauteur sous plafond doit être d’au moins 3 m dans la chambre, et 4 m dans le séjour. Plutôt qu’une mezzanine sur pieds, préférez une plateforme en dur (béton, acier ou bois), plus aérienne. Pour relier les espaces, optez pour un escalier à limon central.

A savoir : si la surface habitable créée (hauteur sous plafond de plus de 1,80 m) est supérieure à 5 m2, il est nécessaire de faire une déclaration de travaux en mairie. Au-delà de 20 m2, un permis de construire est requis.


Un meuble à tout faire
Autour de la télévision, on a imaginé un meuble futé qui tient plusieurs fonctions : bibliothèque, banquette, rangement des équipements audiovisuels, etc. Gain de place, les niches sont peu profondes et s’étendent du sol au plafond, dans une composition rythmée. Conception sur mesure Quadro, prix sur devis.
L’idée en plus : exploiter le pan de mur au-dessus de la porte en y fixant un petit placard.

La verrière redessine l’espace
Dans les combles, les baies vitrées apportent un sentiment d’espace grâce à la lumière naturelle et la vue. Mieux qu’une simple lucarne, on craque pour une verrière. Avec ses fenêtres formant un "V", elle modifie la pente du toit et offre 3,3 m2 supplémentaires. La circulation est facilitée. "Evolution", Velux, 2 624€ HT, fenêtres de toit à commander à part.
À savoir : pour installer une fenêtre ou une verrière en toiture, une simple déclaration de travaux en mairie est nécessaire.

Le lit joue à cache-cache
Opération camouflage pour le couchage. Grâce à un système de contrepoids façon balance, le lit se soulève d’une main pour se ranger au plafond. Il laisse alors place à un vaste espace de travail, avec secrétaire rabattable et étagères. Une solution maligne pour une petite chambre ou un studio. Réalisation Little Worker, agence de rénovation intérieure, avec le lit "DKlé" d’Espace Loggia. Prix sur devis.
L’astuce : intégrer au lit escamotable des spots LED, pour illuminer la pièce façon faux plafond.

Un coin cosy, sous les marches
Un escalier droit occupe une surface au sol d’environ 2,5 m2 minimum. Un espace qu’il serait dommage de ne pas exploiter. Un bon projet : fabriquer une banquette sous les marches à l’aide de caissons de cuisine ou de dressing, une planche en bois découpée sur mesure et un matelas de sol. A garnir de coussins et à surmonter d’étagères pour en faire un coin lecture, sieste ou musique tout confort.
D’autres idées : on peut également installer sous l’escalier une bibliothèque, un bureau ou un placard pour ranger ses chaussures et manteaux.

Une cloison deux en une
Pour séparer deux espaces sans tout fermer, optez pour des étagères modulables à empiler. Vous obtiendrez une cloison légère qui fera office de meuble de rangement. Pour la rendre encore plus fonctionnelle, équipez-la de quelques portes, de tiroirs et/ou de paniers. Etagères 3 cubes, en panneau de particules, "Mixxit", H 108 x L 39 x P 33 cm, Castorama, 46,90€.
Le conseil : laisser un passage d’au moins 90 cm de large afin de pouvoir circuler à l’aise.


Un bureau dans un recoin
On profite d’un renfoncement dans le mur pour installer un poste de travail : un bureau, des étagères et, s’il reste de la place, une mini-banquette pour se reposer entre deux dossiers ! Afin de délimiter l’espace, on peut recouvrir les murs d’une peinture, vert amande comme ici, et d’un papier peint couleur émeraude. "Malabo" vert émeraude, 4Murs, 14,95€ le rouleau.
L’astuce : opter pour un bureau d’angle. On craque pour le modèle "Micke" avec un tableau magnétique et des étagères intégrées 

Une porte gain de place
Contrairement à une porte battante, un châssis coulissant permet de gagner 1 m2 de surface au sol. Pour une installation facile et rapide, optez pour un système sur rail en applique (de 100 à 400€ environ le kit). Les portes à galandage qui disparaissent dans l’épaisseur du mur, elles, nécessitent des travaux.

Lire la suite sur scoop.it
Mentions légales Confidentialité