Quel placement choisir ?

Il est possible d'investir dans l'immobilier de différentes manières. La première consiste à devenir directement propriétaire d'un bien immobilier. La seconde concerne la location d'une résidence secondaire ou d'un appartement et nécessite donc un capital de départ assez conséquent. La troisième solution renvoie à l'épargne immobilière indirecte. Elle passe par deux voies distinctes, soit en souscrivant une assurance-vie qui inclut des actifs immobiliers, soit en investissant dans des placements tels que les SCPI ou OPCI. La facilité, le peu de contraintes, et des rendements conséquents sont les atouts maîtres de cette épargne immobilière.

Bien choisir son type de placement: SCPI, OPCI
Pour épargner, il existe les solutions courantes et basiques, comme le livret A ou le PEL (Plan Épargne Logement). Mais ces placements financiers ont pour défaut leur taux réduit. De nombreux épargnants s'intéressent donc à des solutions plus rentables. L'épargne immobilière ou la pierre papier renvoie à des placements comme les SCI (Société Civile Immobilière), les SCPI (Société Civile de Placement Immobilier) ou les OPCI (Organisme de Placement Collectif Immobilier). Il est important de distinguer une SCPI d'une OPCI. En optant pour un placement financier par le biais d'une SCPI, l'épargnant acquiert des parts d'une société de gestion qui détient un patrimoine immobilier. En échange de son investissement, la société reverse une partie des loyers reçus. Elle est tenue d'afficher ses résultats, ses revenus et son parc immobilier auprès de ses investisseurs. 

Une OPCI va proposer des parts d'un fonds immobilier, qui sera composé d'un patrimoine immobilier direct ou indirect, mais aussi de valeurs mobilières (actions, obligations) et de liquidités. La diversification caractérise ce type de placement, tandis que les SCPI concernent essentiellement un panel immobilier direct.  

Une SCPI ou OPCI s'occupe de la gestion d'un patrimoine immobilier. Pour les investisseurs, c'est le moyen de se constituer une épargne immobilière, sans avoir à gérer des locations, loyers, ventes ou travaux. Les parts achetées sont revalorisées avec le temps et rapportent de l'argent régulièrement. L'épargne immobilière est la solution idéale pour accéder à un patrimoine immobilier rapidement et facilement, sans avoir à investir une forte somme dans un bien immobilier classique. Différent d'une SCPI qui reste une société à part entière, le système du crowdlending, qui permet de prêter à un opérateur immobilier particulier, s'avère aussi un moyen d'épargner dans l'immobilier.  


Opter pour des versements mensuels
Pour un budget simplifié, il est préférable d'opter pour les versements mensuels, programmés à l'avance. Cette technique d'épargne permet d'allier souplesse et régularité. L'investisseur va ainsi mettre en œuvre des versements mensuels pour se constituer un patrimoine immobilier, mais il garde cependant une certaine liberté. En effet, il peut choisir d'ajuster le montant de la somme versée, pour s'adapter à ses capacités financières. S'il le souhaite, il peut arrêter à tout moment de développer son patrimoine immobilier et arrêter les versements périodiques. Il existe donc une certaine flexibilité dans le choix d'investir dans une SCPI, même si l'épargne immobilière se révèle intéressante financièrement sur le long terme.

Les avantages d'une épargne immobilière
Parmi les avantages des SCPI: la facilité. La plupart des SCPI sont des start-up, qui fonctionnent en ligne, par le biais de plateformes digitales. Le contact se fait donc très directement. L'atout principal concerne les rendements plutôt élevés, avec un taux moyen de 4 à 5%. Ces dividendes sont bien plus importants que pour un placement d'épargne classique. Et ce rendement ne prend pas en compte la valorisation des parts du patrimoine immobilier, qui augmentent d’1 à 2% chaque année. Financièrement, les SCPI sont des investissements très avantageux.

Enfin, les risques sont plus limités que pour un investissement dans un seul bien immobilier, qui nécessite de faire confiance aux locataires pour le loyer. En pariant sur une SCPI, l'épargnant devient propriétaire de parts concernant différents biens immobiliers, ce qui élargit la palette et permet de réduire les mauvaises surprises.

Attention, il existe tout de même des risques généraux, liés à la situation du marché immobilier (lieu, période, crise...). De plus, l'épargnant doit compter sur les frais à l'inscription et la fiscalité dans l'immobilier. 

Lire la suite sur scoop.it
Mentions légales Confidentialité