Immobilier en Loire-Atlantique : la deuxième couronne nantaise et le littoral attirent les acheteurs

Immobilier en Loire-Atlantique : la deuxième couronne nantaise et le littoral attirent les acheteurs

En ce début d'année, la Chambre des Notaires de Loire-Atlantique dévoile ce mercredi les chiffres des transactions immobilières en 2020. Des ventes en baisse de 4% sur l'ensemble du département mais l’intérêt pour certains secteurs augmente.


En Loire-Atlantique, la crise sanitaire perturbe le marché de l'immobilier. C'est ce que révèle ce mercredi un rapport de la Chambre des Notaires du département. Des transactions pourtant en baisse de 4%, mais les envies des acquéreurs évoluent. Grâce aux taux d’intérêt très bas mais aussi aux confinements et aux longues périodes en famille, certains acheteurs ont accéléré leur décision d'acheter. 


La ville de Nantes attire toujours 
L'attractivité de Nantes n'est pas une surprise. Et comme cette ville dynamique continue d'attirer, les tarifs augmentent. Encore une fois, le prix au mètre carré augmente en 2020. La cité des ducs passe même à la quatrième place du classement des villes françaises "selon le prix médian au m² des appartements anciens" juste derrière Nice, Bordeaux et Lyon (Paris est hors classement).  


La ville de Nantes gagne une place dans le classement © Radio France - Dossier de presse de la Chambre des Notaires en Loire-Atlantique
Le sud de Nantes reste toujours plus abordable que le Nord. Une augmentation des prix qui touche également la première couronne nantaise qui n'est désormais plus accessible à toutes les bourses. 

Les petites communes attirent 
Des acheteurs qui veulent du calme, avec des service de proximité d'après la Chambre des Notaires en Loire-Atlantique. Alors l’intérêt pour les biens immobiliers de la deuxième couronne nantaise est grandissant. 


Les prix de l'immobilier dans la première couronne nantaise ont augmentés de 12,5% en 1 an © Radio France - Dossier de presse - Chambre des Notaires de la Loire-Atlantique
C'est la crise sanitaire qui change les règles du jeu. Avec l'augmentation du télétravail, grand nombre d’acquéreurs n'ont plus besoin d'aller travailler dans le centre de Nantes. Un intérêt grandissant pour certains secteurs qui fait forcement augmenter les prix. A Couëron, La Chevrolière ou encore Bouaye, le tarif des maisons anciennes augmentent de 12 et 17%. 

Et le littoral dans tout ça ? 
La côte aussi gagne en attractivité. Le centre ville de Saint Nazaire par exemple a vu ses prix augmenter de 16% sur un an.

Le reste du littoral n'a pas à rougir, avec l'achat de nombreuses résidences principales. Loin du cliché des Parisiens qui viennent juste pour le weekend. De quoi là aussi faire croître les prix comme sur la Côte de Jade, où les maisons anciennes ont augmenté de +11,4% en moyenne.  

Lire la suite sur scoop.it
Mentions légales Confidentialité