Calculer son budget pour sa location

Je me prepareParmi les étapes indispensables lorsque vous vous apprêtez à rechercher une location : le calcul du budget. Premier loyer, dépôt de garantie, frais d’agence, charges, taxe d’habitation, assurance habitation… Mieux vaut savoir ce qui vous attend, afin de traverser avec succès cette nouvelle aventure.Calculer son budget pour sa locationSommaireCalculer le montant du loyer en fonction de vos revenusPremier loyer, dépôt de garantie, frais d’agence : constituez votre cagnotteEau chaude sanitaire et chauffage : évaluez et ne surconsommez pasTaxe d’habitation : prévoyez une somme plus ou moins importante, selon la communeAssurance habitation : dédiez en moyenne 214 euros par anCalculer le montant du loyer en fonction de vos revenusLe calcul du budget est la première étape pour trouver une location. Il vous faudra prendre en compte un pourcentage de 33% de vos revenus dans la majorité des cas (pour les propriétaires qui bénéficient d'une garantie loyer impayé, cette limite est nécessaire). Pensez également à prendre en compte les aides au logement auxquelles vous êtes peut-être éligible, l'APL par exemple.Budgétez votre déménagementDemandez vos devis de déménagement gratuits, en quelques clics.J'en profiteSponsorisé par Figaro ImmoPremier loyer, dépôt de garantie, frais d’agence : constituez votre cagnotteLors de la signature du bail, par exemple le 3 du mois, il vous sera demandé de verser le montant du premier mois de loyer et une provision pour les charges, représentant, en moyenne, 20% du loyer (parfois plus !).Le dépôt de garantie et les honoraires demandés par l’agence, équivalent chacun à 1 mois de loyer hors charges (deux mois s'il s'agit d'une location meublée).Avant tout projet de location, préparez donc une réserve d’argent pour honorer toutes ces dépenses, lorsque le moment sera venu. Sans oublier les frais engendrés par un éventuel déménagement.Eau chaude sanitaire et chauffage : évaluez et ne surconsommez pas« Il est important d’étudier ce qui est inclus dans le loyer et ce qui ne l’est pas, notamment les charges d’eau chaude et de chauffage, recommande Dominique Charlemaine, responsable de l'agence DOMISSY ' L IMMO. S’il s’agit d’un chauffage collectif, les frais seront intégrés dans le loyer mais si ce n’est pas le cas, il faudra tenter de récolter des informations permettant d’estimer les dépenses liées au chauffage et aux douches. Veillez également à disposer d’un compteur d’eau individuel et à effectuer le relevé lorsque vous vous installerez, pour éviter tout conflit sur des rappels de consommation d’eau ». Pour ne pas avoir de mauvaise surprise lorsque la régulation de charges interviendra, ayez une consommation d’eau raisonnable et prenez un nombre de douches normal.Taxe d’habitation : prévoyez une somme plus ou moins importante, selon la commune« Il est toujours possible de donner un ordre de grandeur mais il est rare de pouvoir connaitre le montant exact de la taxe d’habitation de l’ancien locataire si on ne peut pas joindre celui-ci, reconnait Dominique Charlemaine. Mais il faut savoir qu’en fonction de la commune et de la valeur du bien, cette taxe peut avoir un coût important. A Issy-les-Moulineaux, où le bassin d’emplois est très dynamique, les taxes professionnelles prélevées permettent à la commune de générer des fonds importants et par conséquent d’alléger les taxes foncières et d’habitation. La situation est bien différente à Vanves, commune voisine dont le bassin d’emploi est moindre et où les taxes foncières et d’habitation sont deux à trois fois plus élevées, pour un bien immobilier équivalent. C’est donc un paramètre à prendre en compte ! »Notez cependant que la réforme de la taxe d'habitation est en cours et que les locataires ne la paieront bientôt plus. La taxe d'enlèvement des ordures ménagères et la contribution à l'audiovisuel public, elles, ne sont pas concernées par la réforme. Une somme d'argent devra donc être prévue à cet effet.Assurance habitation : dédiez en moyenne 214 euros par anImpossible d'y échapper si vous êtes locataire : l'assurance habitation fait partie des assurances indispensables, qui vous permettra d'être indemnisé par votre compagnie d'assurance, en cas de sinistres liés aux incendies, au vol et aux dégâts des eaux. Son coût varie en fonction de la surface de votre logement, du capital à couvrir, des options retenues mais aussi de la région où vous vous trouvez. Selon l’étude du comparateur d’assurances en ligne Assurland.com, la Bretagne est la région la moins chère ; l’Ile de France, PACA et l’Occitanie sont les régions les plus chères. Le prix moyen est de 214 euros par an pour un appartement ou une maison.N’oubliez pas non plus dans votre calcul les frais liés à Internet, dont vous aurez du mal à vous passer dans votre nouvelle habitation ! La comparaison des offres reste la meilleure solution pour faire des économies. Il est même possible de comparer les offres des fournisseurs d'énergie afin d'alléger la facture annuelle.

Lire la suite sur scoop.it
Mentions légales Confidentialité