Immobilier: acheter dans le neuf peut coûter moins cher que dans l’ancien

INFOGRAPHIES - L’envolée des prix de l’immobilier ancien a réduit Avant la crise, les prix trop élevés à Paris poussaient certains ménages à s’installer dans la Petite ou la Grande Couronne. Avec le confinement, c’est désormais l’envie d’espaces et de verdure qui les incitent à franchir le périphérique. Si leur projet se concrétise, opteront-ils pour un logement neuf ou ancien? Les premiers sont réputés plus confortables et moins énergivores mais aussi plus coûteux que les seconds.Mais avec l’envolée des prix dans l’ancien, notamment à Paris, l’écart s’est réduit et même inversé, si l’on en croit les derniers chiffres publiés par les experts immobiliers. Ainsi, pour acquérir un appartement neuf en Ile-de-France, vous devrez débourser 5280 euros par m² (+4,7% par rapport au premier trimestre 2019), selon la Fédération des promoteurs immobiliers. Le prix d’un appartement ancien en région parisienne est estimé, quant à lui, à 6430 euros par m² (+6,8% sur un an), selon les notaires du Grand Paris. Soit un écart d’environ 22%!En revanche, si l’on exclut Paris, ce même prix dans l’ancien, est bien inférieur à celui dans le neuf: 4220 euros par m² (+5,7% sur un an). C’est dire l’écart de prix important entre la capitale (10.460 euros le m²) - qui ne pèse pourtant que 3% du total des ventes annuelles - et le reste de l’Ile-de-France (5040 euros le m² en Petite Couronne et 3100 euros en Grande Couronne)!Mais cette règle - le neuf est plus cher que l’ancien - ne se vérifie pas partout. Ainsi, il est plus avantageux d’acheter un logement neuf à Asnières (Hauts-de-Seine) où le prix du m² s’élève à 6567 euros contre 6469 euros pour l’ancien, selon une étude de SeLoger. Idem à Créteil (Val-de-Marne): un logement neuf vous coûte en moyenne, 4365 euros contre 4505 euros pour un bien ancien. Sans compter que les droits de mutation (ou frais de notaire) sont moins élevés dans le neuf: 2% à 3% contre 7% à 8% dans l’ancien. Ce qui équivaut, pour l’achat d’un bien de 200.000 euros, à une économie - non négligeable - de 10.000 euros.Pour les deux villes, la raison est la même: l’envolée de la demande a fait grimper les prix dans l’ancien. C’est le cas à Créteil où ils ont augmenté de 19% sur un an alors que, dans le même temps, les prix dans le neuf chutaient de 18%. Conséquence: pour le même prix qu’un logement ancien, vous pouvez gagner 2 m² de surface si vous optez pour un 60 m² neuf.En revanche, la règle qui veut que le neuf soit plus cher que l’ancien, est respectée à l’ouest de l’Ile-de-France. Ainsi, à Saint-Cloud (Hauts-de-Seine), l’écart se creuse en faveur du marché du neuf: le m² coûte 10.136 euros contre 8576 euros pour l’ancien. Idem à Meaux (77) où acheter dans le neuf coûte 28% que dans l’ancien (3846 euros contre 2999 euros).

Lire la suite sur scoop.it
Mentions légales Confidentialité