Mon propriétaire peut-il baisser mon loyer ?

Mon propriétaire peut-il baisser mon loyer ?De nombreux locataires peuvent rencontrer des difficultés pour payer leur loyer en raison de la crise sanitaire que traverse le pays. Après plusieurs semaines de confinement, les conséquences économiques sont déjà bel et bien présentes pour de nombreux foyers. En cas de difficultés de paiement du loyer, mieux vaut agir immédiatement pour trouver une solution amiable. Le but étant de ne pas aggraver la situation. Les propriétaires peuvent se monter solidaires en cette période en proposant une baisse de loyer ou un arrangement pour étaler le paiement.Paiement du loyer : trouver un accord amiable avec le propriétaireElisa Bocianowski, avocate associée en immobilier au sein du cabinet d'avocats Simmons & Simmons explique qu'un accord amiable peut être trouvé avec le propriétaire. "Un propriétaire peut, dans le cadre d’un accord amiable, accepter de diminuer le loyer de son locataire, mais il ne s’agit pas d’une obligation et il ne peut y être contraint. La diminution du loyer n’est pas encadrée par la loi, c’est l’augmentation en cours de bail et à l’arrivée d’un nouveau locataire qui l’est. La diminution de loyer peut être accordée pour une période limitée ou définitivement. En cas d’accord, il est vivement recommandé d’acter cette réduction et ses modalités d’application par écrit afin qu’il n’y ait pas de doute sur la durée et le montant de la diminution de loyer", explique l'avocate.Modularité des échéances du crédit : trouver un accord avec la banqueLes propriétaires ayant un crédit immobilier en cours peuvent alors contacter leur banque afin de moduler les échéances à la baisse. Cette option est souvent incluse dans les contrats de crédit immobilier. Une baisse de 10 à 30% est alors possible ce qui permet de limiter les conséquences de la baisse du loyer. L'objectif de cet accord amiable est d'éviter le non-paiement du loyer et de devoir envisager des poursuites plus lourdes par la suite.La trêve hivernale prolongée jusqu'en juilletAlors que l'état d'urgence sanitaire a été prolongé, les expulsions locatives sont désormais interdites jusqu'en juillet. En cas de difficultés, propriétaire ou locataire, n'hésitez pas à contacter l'ADIL de votre département pour être accompagné par des professionnels. Notez également que le dépôt de garantie ne peut pas servir à payer le loyer en cas de difficulté de paiement. Néanmoins, en fin de bail, il pourra servir à couvrir un impayé.

Lire la suite sur scoop.it
Mentions légales Confidentialité