Comment réorganiser son logement pendant le confinement ? Les conseils d'une architecte d'intérieur | 76actu

Comment réorganiser son logement pendant le confinement ? Les conseils d’une architecte d’intérieurEntre les enfants en vacances, le télétravail, le ménage... La vie dans son logement se trouve perturbée pendant le confinement. Une architecte d'intérieur livre ses conseils.Anne-Laure Delalandre est architecte d’intérieur et conseille sur l’organisation de son logement pendant le confinement. (©Mademoiselle D)Entre ceux qui ont un jardin, ceux qui n’en ont pas, ceux qui vivent en appartement, ceux qui vivent dans des maisons, ceux qui vivent seul, en couple ou avec des enfants… Chacun vit un quotidien différent pendant cette période si particulière du confinement.Pour chacun d’entre vous, Anne-Laure Delalandre, architecte d’intérieur en Île-de-France et en Normandie, livre ses conseils pour réorganiser au mieux son logement pendant le confinement.Règle n°1 : le rangementPour l’architecte d’intérieur, le rangement et le ménage sont très importants en ces temps de confinement où on passe toute la journée à la maison. « Si on a des enfants, il est bien de leur dédier un meuble où ils pourront ranger tout ce qui est en lien avec leurs activités : coloriage, peintures, pâte à modeler… Cela permet de tout ranger après avoir fait une activité, de mettre un début et une fin, c’est important pour l’enfant. »« Comme on a un peu plus de temps que d’habitude dans notre maison, on peut aussi prévoir des plages horaires d’entretien du lieu de vie : ménage, rangement, préparation des repas… » Et dans la famille, tout le monde peut participer. « Même si ce n’est que 15/20 minutes chacun par jour. »Règle n°2 : un grand ménage de printempsPar ailleurs, Anne-Laure Delalandre conseille de profiter du confinement pour faire un véritable ménage et rangement de printemps, c’est pour elle un gage de bien-être. Elle cite les préceptes de la Japonaise Marie Kondo pour qui « vivre dans une maison ordonnée influe de manière positive sur tous les autres aspects de votre vie ».Règle n°3 : organiser les espaces« Si on a un bureau fermé, c’est l’idéal pour le télétravail, indique Anne-Laure Delalandre. Mais même si on n’en a pas, et que l’on doit travailler sur la table du salon par exemple, il est important de ranger l’ordinateur, les livres à chaque fois que la journée est terminée… « Quand on n’a pas de lieu dédié au travail, se contraindre à ranger, cela permet de dire à son esprit que le travail est terminé.Même si cela peut prendre un peu de temps le matin pour remettre tout en place, « on peut se dire que c’est le temps de trajet que l’on met d’habitude pour se rendre au travail ». L’idéal est de pouvoir se concevoir un espace jeu, un espace travail, un espace détente/sport…Règle n°4 : Un espace d’isolementPour cette architecte d’intérieur de 38 ans, il est primordial de s’organiser « un sas de décompression » dans son logement. Dans un bureau, sur un balcon, dans une chambre, sur une terrasse… « Le but est de s’offrir 10 à 20 minutes de calme, de relaxation, de sieste, de yoga… pour décompresser une fois par jour, explique-t-elle. En cette période de confinement, c’est essentiel. Et cela pourra perdurer après le confinement. »Pour les personnes qui ont un petit logement dans lequel il n’est pas possible de préserver un espace d’isolement quelque part, l’architecte conseille de changer l’ambiance de son chez-soi « en mettant des bougies, une lumière tamisée, une musique relaxante…. » Le but est de créer une atmosphère, une bulle de reconnexion à soi.Règle n°5 : repenser la disposition des meubles« Quand on vit dans un logement, c’est un exercice très difficile car on ne voit même plus les meubles tellement on y est habitué ! », admet l’architecte d’intérieur.Pour repenser la disposition des meubles dans votre chez-vous, soit vous demandez l’avis à une tierce personne par téléphone, soit vous faites un plan de votre intérieur sur papier. « Mais il faut faire ce plan à l’échelle et découper les meubles, toujours à l’échelle, pour pouvoir les disposer sur votre plan, indique Anne-Laure Delalandre. Le but est de faire des zones circulations partout dans le logement. On ne doit plus éviter ou taper dans tel ou tel meuble à chaque fois qu’on se déplace. »L’architecte, très influencée par le Feng Shui, cette méthode chinoise qui vise à se sentir mieux chez soi, rappelle un fondamental de cette doctrine : « Ne mettez surtout pas vos miroirs face à une porte ou une fenêtre car l’énergie s’y reflète dedans et en ressort directement. Mettez plutôt votre miroir perpendiculaire à une fenêtre, ce sera d’ailleurs plus lumineux. »

Lire la suite sur scoop.it
Source : actu.fr
Mentions légales Confidentialité