Immobilier : ces villes dans lesquelles investir dans un studio offre une belle plus-value

D’après le baromètre mensuel de SeLoger publié par Capital, Le Mans, Tours et Villeurbanne profitent d’une hausse significative des prix des studios. Les investisseurs bénéficient de la raréfaction de l’offre pour tirer leur épingle du jeu.   Studios, petites surfaces, ou encore appartements étudiants s’avèrent être un bon plan pour les investisseurs immobiliers. Selon le baromètre SeLoger publié par Capital, les prix de ce type de logement, composé d’une unique pièce, sont tirés vers le haut depuis un an. Au Mans (1.880 euros en moyenne pour un mètre carré) et à Tours (3.250 euros), principales villes bénéficiaires de cette valorisation, les prix des studios en vente ont bondi de presque 19%. A Villeurbanne, les studios se sont valorisés de 17,5%, à près de 5.000 euros le mètre carré. Enfin Metz et Reims (+16,7% chacune) sont aussi les grandes villes dynamiques du marché avec respectivement 2.500 et 3.200 euros par mètre carré.
 
Une bonne forme qui ne doit tout de même pas faire oublier les mastodontes du secteur. A Paris, un mètre carré de studio s’arrache à près de 13.000 euros, soit deux fois plus qu’à Lyon (plus de 6.000 euros), Bordeaux (5.700 euros) ou Aix-en-Provence (5.600 euros).
 
Principal facteur de cette inflation : la raréfaction des biens sur le marché. A Angers et au Mans, on constate respectivement ainsi une diminution des offres de l’ordre de 78% et 67% par rapport à la même période l’année dernière. Conséquence directe : les biens restent peu de temps en vente. Le délai de disponibilité* reste inférieur à deux mois au Mans (soit plus de 50% de baisse sur un an) et à Villeurbanne. Seuls Paris (38 jours en moyenne),Lyon (46 jours) et Strasbourg (49 jours) peuvent se targuer de vendre plus rapidement encore ces logements bon marché.

Lire la suite sur scoop.it
Source : www.capital.fr
Mentions légales Confidentialité