Découvrez le bien immobilier le plus exceptionnel à vendre sur la côte basque

Sotheby's International Realty déniche pour BFM Immo, tous les mois, le bien immobilier le plus exceptionnel à vendre. Ce n'est pas forcément le logement le plus cher, mais c'est celui qui a indéniablement quelque chose en plus. Ce mois-ci, notre partenaire nous propose un magnifique appartement à Biarritz.
 
Chaque mois, Sotheby's International Realty déniche pour BFM Immo le bien le plus exceptionnel à vendre. Ce mois-ci, direction Biarrtiz pour un logement chargé d'histoire. Cet appartement de 486 mètres carrés se situe au sein d’un hôtel particulier sur la plage du Miramar dans Biarritz. La terrasse possède d'ailleurs un accès direct à la plage.
 
Sa salle de réception, qui couvre plus de 150 mètres carrés, offre trois larges baies avec une vue somptueuse sur l'océan. La salle à manger est ornée de remarquables panneaux peints, ses sols sont en marbre en rosace, et la demeure comprend plusieurs superbes cheminées. Sur deux étages, l’aile droite de l'appartement dispose notamment d’une grande cuisine équipée et meublée, d’un grand bureau tout en boiserie, d’un bel espace douche avec vasques en marbre rouge, de trois chambres dont une avec grande terrasse exposée sud-est et d’une grande salle de bains en marbre blanc. On accède à l’aile gauche de l’appartement, également sur 2 niveaux, par un escalier en fer forgé. On y trouve notamment une grande suite de maître avec cheminée s'ouvrant sur une terrasse avec vue sur mer, un important dressing, une grande salle de bains, une salle de sport (ou chambre) avec vue sur l'océan et une salle de douche. Le tout est à vendre pour 7 millions d'euros.
    L'hôtel particulier dans lequel est situé l'appartement a été construit en 1909 sur des lots de l’ancien lotissement impérial, par l'architecte W.A. Destailleur, avec balcons, terrasses étagées et lourde ferronnerie, elle donne sur une cour en hémicycle. Elle était jadis bordée de jardins à la française. La première propriétaire, Madame Chaslon-Roussel était connue à Paris pour ses caprices et ses extravagances, et pour son fils, l'écrivain Raymond Roussel, qui s’y retire parfois pour écrire face à l’océan. L'armateur Ramon de la Sota l'acheta en juillet 1917 et la baptisa Begoña en hommage à la vierge patronne de Bilbao. Elle fut louée au financier belge Alfred Loewenstein, l’une des plus grosses fortunes de l’époque, passionné d’aviation. Par l'intermédiaire d'une société immobilière prête-nom, il l'acheta en 1926 avant de disparaître mystérieusement le 2 juillet 1928. Après avoir été occupée par les Allemands durant la Seconde Guerre mondiale, elle fut revendue et divisée en appartements. 20.000 euros du mètre carré "A quelques heures seulement de Paris, la côte basque attire toujours plus les particuliers à la recherche d’une résidence principale ou secondaire proche de l’océan, ainsi que les investisseurs. Le marché locatif saisonnier est de plus en plus porteur, synonyme de sécurité et de placement sûr, assurant une bonne rentabilité", juge Bénédicte Marchal, directrice de Biarritz Sotheby's International Realty. Néanmoins, elle précise: " Le marché immobilier reste sous tension, avec une demande en constante augmentation depuis ces 5 dernières années. Nous avons pu constater une hausse moyenne de 15% pour les appartements, et de 7% pour les maisons, sur ces 12 derniers mois. Les prix s’envolent sur certains biens de grande qualité, à la situation exceptionnelle, et au niveau de prestation très haut de gamme".
Dans la région, les professionnels de l'immobilier constatent qu'il n'est pas rare d'atteindre à Biarritz, Guéthary ou Saint-Jean-de-Luz des prix parisiens. "Le prix moyen d’un appartement est d’environ 5.600€/m², mais il faut plutôt compter autour de 8.000€/m² pour des biens de qualité en centre-ville, et on ne trouve rien à moins de 10.000€/m² pour une belle vue mer. Les prix sont parfois même susceptibles de s’envoler (20.000€/m²) pour des biens très haut de gamme, avec belle terrasse. Il est difficile de trouver une maison de ville à moins d’1 million d'euro dans le centre de Biarritz. On constate une évolution des prix du marché en augmentation de 37% en 5 ans", conclut Bénédicte Marchal.
 
Voir les photos

Lire la suite sur scoop.it
Mentions légales Confidentialité