5 conseils pour bien préparer son investissement locatif en Pinel

La loi Pinel permet aux contribuables français de se lancer dans l’investissement locatif tout en bénéficiant d’une réduction d’impôts. Si le dispositif séduit de nombreux Français désireux d’investir dans la pierre, la décision ne se prend pas à la légère. Voici quelques conseils pour bien réussir son projet d’investissement Pinel. Évaluer sa capacité d’endettement Première étape : définir votre budget pour cibler le type de bien immobilier qui correspond à vos besoins et vos moyens. Pour avoir une idée précise de votre projet, commencez par vous poser une simple question : quel montant pouvez-vous consacrer à votre investissement locatif chaque mois ? La réponse vous permettra d’affiner votre cible tant sur le type de bien immobilier, que sur le secteur géographique. Une fois votre projet d’investissement locatif clairement défini, contactez les établissements bancaires ou un courtier pour établir votre plan de financement. La capacité d’endettement est l’un des premiers points étudiés par les banques au moment de contracter un crédit immobilier. Elle définit votre capacité à rembourser les mensualités en fonction de vos revenus et de vos charges. Plus votre capacité d’endettement est grande, plus la somme empruntée sera conséquente. Loi Pinel : l’importance de la localisation Le budget n’est pas le seul critère à prendre en compte lors du choix d’un bien immobilier. En loi Pinel, l’investissement locatif est soumis à plusieurs conditions qu’il faut appréhender avant d’acheter, notamment la localisation. La loi Pinel a été pensée pour booster l’offre de logements neufs dans des zones tendues. Ainsi, le dispositif est soumis à un système de zonage. Un bien immobilier, pour être éligible en Pinel, doit se situer dans une des zones concernées. Actuellement, le territoire français est divisé en 3 grandes zones : A bis (Paris et sa banlieue), A et B1 (la plupart des métropoles françaises). Une fois la ville choisie, il faudra vous intéresser au quartier. Dans le neuf comme dans l’ancien, la localisation pèse lourd dans le choix de son logement. Au moment d’acquérir un bien immobilier, l’investisseur doit donc être attentif à la présence de commerces de proximité, d’espaces verts, de services publics scolaires (écoles, collèges, lycées) et de réseaux de transports en commun. Car ce sont ces éléments qui feront la différence lors de la location. Ainsi, vous multipliez vos chances de trouver preneur et réduisez le risque de vacance locative. Bien comprendre les avantages de la loi Pinel Pour profiter des avantages fiscaux proposés par la loi Pinel, l’investisseur se doit de connaître le dispositif sur le bout des doigts. Pour cela, il peut se faire accompagner par un conseiller en gestion de patrimoine, notamment lors des temps forts sur le plan fiscal. Dans le cadre d’un investissement locatif en Pinel, certains points essentiels sont à retenir : La réduction d’impôts est proportionnelle à la durée de location du bien immobilier (6, 9 ou 12 ans). L’investissement locatif Pinel concerne nécessairement un bien neuf, conforme aux normes de performance énergétique. Le bien immobilier doit être loué nu, à titre de résidence principale. Au moment de louer son bien, le propriétaire doit respecter les plafonds de loyer et de ressources Pinel. Calculer le rendement de son investissement locatif Dernier point important avant d’investir : le rendement locatif. Bien que la loi Pinel permette de défiscaliser, il ne faut pas se focaliser uniquement sur cet aspect du dispositif. Un projet d’investissement locatif non-rentable n’a pas de sens. Il faut donc s’assurer que votre investissement locatif générera des revenus. Pour ce faire, il suffit de calculer le rendement locatif, c’est-à-dire le rapport entre l’investissement réalisé et les loyers générés chaque année. Le pourcentage obtenu se situe en général entre 2 et 10 %. Plus le rendement locatif est élevé, plus votre investissement sera rentable ! Un point non-négligeable qui vient s’ajouter à l’avantage fiscal Pinel. Faites appel à un professionnel de l’immobilier Avant de foncer tête baissée sur le premier bien immobilier Pinel qu’on vous propose, assurez-vous que votre projet est bien ficelé. N’hésitez pas à faire appel à un expert. Ce dernier vous aidera à établir votre plan de financement, négocier le meilleur taux d’intérêt pour votre crédit et calculer le rendement locatif. De plus, il vous accompagnera dans toutes les étapes de votre projet, depuis la recherche du bien idéal jusqu’au choix des locataires voire même la déclaration d’impôts. Ainsi, vous êtes sûr d’éviter les pièges et erreurs de parcours. Un investisseur averti en vaut deux.

Lire la suite sur scoop.it
Mentions légales Confidentialité