8 Français sur 10 sont éligibles à un logement social ou intermédiaire, et beaucoup ne le savent pas

Un sondage Elabe-Alila pour BFM Business et La Tribune montre que 64% des locataires ignorent qu'une grande majorité de Français peut prétendre à un logement social ou intermédiaire. 5% pensent même que cette information est fausse.A six mois des prochaines élections municipales, le logement est toujours un élément aussi essentiel dans la vie des Français. Un sondage* Elabe-Alila pour BFM Business et La Tribune publié ce vendredi montre que l'offre de logements est ainsi un critère "très important" pour l'attractivité d'une ville pour un locataire sur deux (46%). Ils sont également 47% à y voir un critère "plutôt important", soit neuf sondés sur dix au total qui jugent cet élément crucial. D'ailleurs, pour 78% des locataires, le logement devrait être une priorité lors des élections municipales de 2020.Si la question est tellement importante pour les locataires français, c'est que parce que nombre d'entre eux trouvent que la situation actuelle ne leur convient pas et n'évolue pas dans le bon sens. Pour 58% des locataires interrogés, l'accès au logement dans leur commune au cours des dernières années est resté sans changement et pour 24% la situation s'est même dégradée. Reste donc 18% qui estiment que cela s'est amélioré.Un logement social qui a plutôt une bonne imageEt ils sont neuf sur dix à juger que la liste d'attente pour un logement social ou intermédiaire est trop longue. D'ailleurs 74% soutiennent l'application des sanctions financières pour les communes qui ne respectent pas les quotas de HLM. Et 71% des sondés estiment que les maires ne doivent pas suspendre la délivrance de permis de conduire avec les élections municipales. Or, comme l'avait montré une enquête de BFM Business, c'est pourtant le cas dans la pratique dans de nombreuses communes.Car les Français aiment plutôt bien les logements sociaux. Ils sont 63% à en avoir une bonne image. Plus d’un locataire français sur deux considèrent que les logements sociaux sont de bonne qualité, et près d’un sur deux qu’ils ne sont pas trop petits. Néanmoins, rappelle l'étude, "les locataires interrogés en dressent à ce titre un portrait juste : les logements sociaux se situent plutôt en périphérie des villes et sont principalement des bâtiments de plus de quatre étages".Un tiers des ouvriers pensent ne pas avoir droit aux HLMMais étonnamment, si le logement social est désormais considéré comme un logement comme un autre, les Français le connaissent mal. Ainsi, 64% des locataires français sont surpris d’apprendre que huit Français sur dix ont en réalité le droit de demander un logement social ou intermédiaire. 5% réfutent même catégoriquement cette information, la considérant comme fausse.Sur ce plan, toujours parmi les locataires, près de la moitié des professions intermédiaires et un tiers des catégories populaires (ouvriers, et employés) pensent ne pas être éligibles à un logement social ou intermédiaire. Plus de deux sur dix sont incapables de répondre à la question. De même, seulement un sur deux sait qu’il est possible d’acheter un logement social ou intermédiaire.Enfin, l'enquête revient également sur le budget logement des locataires. 58% des sondés déclarent dépenser un tiers ou plus de leur budget mensuel pour couvrir leur loyer.

Lire la suite sur scoop.it
Mentions légales Confidentialité