Budget 2020: Bras de fer sur le PTZ et le CITE 

Le secteur de l'immobilier milite pour la préservation des aides. Les négociations avec le gouvernement qu’il croyait bien engagées s’avèrent finalement plus compliquées que prévu. Alors que le maintien du prêt à taux zéro dans le neuf paraissait acquis, les arbitrages bougent d’heure en heure. Et c’est un véritable bras de fer qui s’est engagé sur le sujet tout comme sur le crédit d'impôt transition énergétique.
 
Le monde du logement et de l'immobilier arrivera-t-il cette fois-ci à "sauver les meubles" dans le cadre du budget 2020? Au cœur des discussions se trouve la préservation des aides publiques. Celle à l'achat comme le prêt à taux zéro (PTZ) et celle à la rénovation comme le crédit d'impôt transition énergétique (CITE).
 
Le secteur de la construction espère que la baisse de la production de logements lui permettra de convaincre le gouvernement de lever le pied sur la réduction des aides publiques. On compte ainsi 35.000 mises en chantiers et 50.000 permis de construire en moins cumulés en 2018 et 2019. Face à cela une partie du gouvernement est désormais favorable au maintien du PTZ dans le neuf dans les zones détendues (B2 et C) alors qu’il devait être supprimé l'an prochain. Sortir les ménages les plus aisés du dispositif Pour autant les arbitrages semblent plus compliqués que prévu notamment sous la pression de Bercy. Les défenseurs d’une préservation du PTZ estiment eux que l’effort budgétaire ne serait que d’une trentaine de millions d’euros et que cela empêcherait une nouvelle baisse de 30.000 logements l’an prochain.
L’autre sujet de négociation : le Crédit d’Impôt Transition Energétique. Passé déjà de 1,7 milliard d'euros à moins de 900 millions cette année, son coût sera encore réduit de moitié l'an prochain si le gouvernement va au bout de ses projets: en l'occurrence sortir les ménages les plus aisés du dispositif. Un non-sens écologique, dénonce le bâtiment qui rappelle que ce sont ces ménages qui réalisent les travaux les plus lourds. Ils pèsent pour près 60% des travaux de rénovation énergétique.

Lire la suite sur scoop.it
Mentions légales Confidentialité