Taxe d'habitation: Gérald Darmanin rectifie son annonce de suppression en 2022 

Tous les Français auront leur taxe d'habitation supprimée pour 2022." Le ministre de l'Action et des Comptes public l'a affirmé ce matin sur RTL... avant de rectifier quelques heures plus tard dans un tweet. "2022 sera la dernière année au cours de laquelle 20% des Français les plus aisés paieront le dernier tiers de leur taxe d’habitation. En 2023 elle aura disparu pour tous" a tweeté à la mi-journée Gérald Darmanin.
 
Dans son discours de politique générale de juin dernier, le Premier ministre Édouard Philippe avait en effet rappelé que la taxe d'habitation sur les résidences principales serait supprimée pour l'ensemble des Français, mais avec un nouveau calendrier. Pour 80% des "Français les plus modestes (...) leur taxe sera intégralement supprimée en 2020. Pour les 20% restants, la suppression se déploiera sur trois années", a indiqué le Premier ministre. Soit une suppression totale en 2023. 
Promesse d'Emmanuel Macron, la suppression de la taxe d'habitation qui ne devait concerner initialement que 80% des Français les plus modestes a finalement été étendue à l'ensemble des contribuables. Le gouvernement, après avoir un temps promis de supprimer la taxe d'habitation pour l'ensemble des Français "au plus tard d'ici 2021", évoquait depuis plusieurs semaine 2023 comme date butoir. Un report liée notamment des mesures de relance du pouvoir d'achat décidée en réponse au mouvement des gilets jaunes qui ont obligé l'exécutif à revoir sa copie, pour éviter une envolée du déficit public. Permettre aux enfants d'hériter plus tôt Par ailleurs, Gérald Darmanin a évoqué sur RTL ses ambitions en matière de fiscalité. Le ministre dit ainsi avoir proposé au président de la République "la suppression de la redevance audiovisuelle, qui n'a pas été retenue, il faudra y réfléchir pour les années prochaines." Le ministre de l'Action et des Comptes public entend aussi réformer la fiscalité en ce qui concerne les donations afin de permettre aux parents de donner plus facilement du capital à leurs enfants. 
"Aujourd'hui, on hérite à 50 ans, a expliqué Gérald Darmanin sur RTL. Dans 10 ans, on va hériter à 60 ans. Est-ce qu'à 60 ans, on a besoin de l'héritage de ses parents ? Je pense que c'est plutôt à 25, 30 ou 35 ans. Donc il faut allier l'espérance de vie et notre fiscalité moderne."

Lire la suite sur scoop.it
Source : www.bfmtv.com
Mentions légales Confidentialité