Cambriolages : quelles sont les zones les plus touchées et comment être indemnisé ?

Bijoux, argent, objets électroniques... les cambrioleurs repartent avec un butin dont la valeur affective est parfois inestimable aux yeux des victimes. Et près de 10% des victimes ne sont pas assurées. Décryptage et conseils pratiques.   Des départements plus cambriolés que d'autres Alors que l'été est la période où l'on comptabilise le plus de cambriolages ou de tentatives, selon le bilan du ministère de l'Intérieur, sur les chiffres de 2016, tous les départements ne sont pas logés à la même enseigne. Le nombre de crimes répertoriés par la police et la gendarmerie peut en effet faire froid dans le dos selon la zone où l'on habite.
  Top 5 des départements avec le plus de cambriolages Le Nord arrive en tête des départements les plus cambriolés, il est suivi par les Bouches-du-Rhône, le Rhône, la Haute-Garonne et enfin Paris. Nord : 11 422 cambriolages Bouches-du-Rhône : 11 278 cambriolages Rhône : 10 304 cambriolages Haute-Garonne : 10 200 cambriolages Paris : 9 638 cambriolages   Quels sont les biens les plus souvent volés ? L'enquête "Cadre de vie et sécurité" réalisée par l'Insee* révèle les objets le plus souvent dérobés. Et dans la liste de course des cambrioleurs se retrouve en première position le vol de bijoux (43%) suivi par le vol d'argent liquide, carte ou chèque (27%) ou encore le vol de matériel informatique (25%) ou électronique (22%).
Assurez-vous que vous avez des clichés de vos biens de valeur avant de partir en vacances.
 
Même s'il ne s'agit que d'une tentative de cambriolage, les dégâts peuvent coûter cher : porte d'entrée endommagée, vitre cassée... Des dégradations dont le montant moyen est estimé à 1 100 euros par l'enquête de l'Insee.
Pour 34% des ménages victimes de cambriolages réalisés, la valeur des objets volés est comprise entre 500 et 2 500 euros sur la période 2015-2017. "Mais au-delà de la valeur monétaire, la valeur sentimentale des objets volés est jugée « importante » par la moitié des ménages ayant subi un cambriolage", ajoute le rapport.
Et pour obtenir une indemnisation, il est essentiel de vérifier que le contrat d'assurance habitation vous assure contre le vol et que vous respectez les mesures de sécurité préconisées par votre assureur (pose d'un verrou multi-points, fermeture des volets pendant vos vacances, utilisation de votre système d'alarme ou de vidéo-surveillance notamment).
D'autant plus que 10% des ménages victimes ont déclaré ne pas être assurés contre ce risque au moment des faits.
"En matière d’assurance habitation, il n’existe pas d’obligation de s’assurer contre le vol. Par conséquent, les contrats d’assurance habitation ne prévoient pas tous la garantie vol, certains acteurs proposent cette garantie en option. Au moment de souscrire, il faut donc être particulièrement vigilant sur ce point et bien vérifier que le vol est couvert par le contrat choisi", relève Christophe Triquet, Président de MeilleureAssurance, le comparateur d'assurances du courtier Meilleurtaux.com. Assurance habitation : vérifiez bien votre contrat Vérifiez les exclusions de garantie et la valeur des biens assurés en amont Certains contrats d'assurance habitation ne prévoient pas d'indemnisations dans le cas de vols de mobiliers extérieurs laissés dans un jardin ou une partie commune d'immeuble, de vin, d'animaux ou encore d'objets précieux.
"Il est également important d’avoir un niveau de couverture en adéquation avec le besoin de l’assuré. Il est tout à fait judicieux d’estimer correctement et intégralement la valeur de ses biens avant la souscription d’assurance. Ainsi les consommateurs évitent d’éventuelles indemnisations inférieures à la valeur réelle des biens possédés tout en s’assurant de payer la cotisation la plus juste selon le besoin", souligne le président du comparateur d'assurances. 48 heures pour prévenir votre assureur une fois le sinistre constaté "En cas de cambriolage, l’assuré dispose en général de 48 heures une fois le sinistre constaté pour prévenir son assureur, par tout moyen à sa disposition. Cela peut-être au moment de son retour mais également en amont si des proches ou voisins l’ont prévenu par téléphone par exemple", explique Christophe Triquet.
"Une fois le sinistre déclaré, l’assurance dépêchera un expert pour qualifier et quantifier le préjudice.Pour faciliter le travail d’indemnisation, il sera également préférable d’avoir fait la liste exhaustive des objets dérobés ou détériorés en présentant leur prix d’achat et éventuellement les factures", poursuit-il. Rappel des bons gestes en cas de cambriolage La Fédération Française de l'Assurance (FFA) rappelle les démarches à effectuer pour obtenir une indemnisation de votre assureur en cas de vol. Portez plainte le plus rapidement possible Déclarez le cambriolage ou la tentative à votre assureur Listez les objets volés ou détériorés Prenez des photos des lieux Gardez des preuves de l'effraction

Lire la suite sur scoop.it
Mentions légales Confidentialité