Et si la location avec option d'achat se développait dans l'immobilier

In'li, filiale d'Action Logement, prévoit d'appliquer le système du leasing, bien connu dans le secteur automobile, à l'immobilier. Des ménages locataires pourront ainsi acheter leur logement au bout de 5 ans.
Pour faire baisser le prix des logements neufs, Benoist Apparu a plusieurs pistes. L'ex-ministre du Logement (de 2009 à 2012), aujourd'hui président du directoire d'In'li, filiale du géant des HLM Action Logement, veut mettre en place du leasing immobilier, explique Le Figaro.
L'idée est de proposer à des ménages une formule de location-accession. Ils seront locataires de leur logement neuf pendant 5 ans. À la fin de cette période, ils auront la possibilité, s'ils le souhaitent, d'acheter leur logement. Autrement dit, il s'agit d'appliquer le principe de la location avec option d'achat, bien connu dans le secteur automobile, à l'immobilier.
 
Selon In'li, si le locataire décide d'acquérir le bien au bout de 5 ans, le prix d'achat sera moins cher que lors d'une acquisition classique. Et ce pour deux raisons. Tout d'abord, l'In'li achète les logements en bloc avec un prix inférieur de 10 à 15% par rapport à un achat appartement par appartement. Ensuite, les ménages locataires achèteront ces biens au prix où l'In'li les a acquis 5 ans auparavant, donc sans tenir compte de l'inflation des prix de la pierre. Le Figaro précise que, dans ce cadre, un projet de 27 logements à Bagneux sera livré dans deux ou trois ans. Et un autre de 19 logements est prévu près de Versailles. Miser sur l'indivision?   Une autre idée de Benoist Apparu pour faire baisser le prix des logements neufs est l'indivision, dévoile le quotidien. Le logement sera détenu à la fois par le ménage et par l'In'li. Pour la partie détenue par l'In'li, le ménage paie un loyer. Pour l'autre, il en est en propriétaire en injectant des fonds (qui sont donc mécaniquement inférieurs à ce qui serait nécessaire s'il possédait l'ensemble). Si le foyer s'agrandit ou le ménage gagne mieux sa vie, il pourra par la suite racheter progressivement des mètres carrés à l'In'li. Lorsque le ménage veut quitter les lieux, il lui suffira alors de vendre ses parts.
Benoit Apparu imagine encore un autre système, dans lequel le ménage achète uniquement les murs d'un logement neuf, mais cette fois-ci via une SCI (société civile immobilière). L'In'li sera alors propriétaire du terrain. Il s'agit donc de différencier le foncier du bâti pour réduire le ticket d'entrée de l'accession à la propriété. Reste à savoir si ces différentes offres susciteront l'engouement des ménages.

Lire la suite sur scoop.it
Mentions légales Confidentialité