L’immobilier côtier a le vent en poupe, Actualité - Investir-Les Echos Bourse

L’immobilier en stations balnéaires ne cessent de grimper. Si dans certaines communes ils sont comparables à ceux de la capitale, il est aussi possible de s’offrir une propriété côtière pour des montants plus abordables.   
En pleine période estivale, il est intéressant de jeter un œil à l’évolution des prix immobiliers dans les stations balnéaires françaises. Cette année, c’est sur la côte atlantique que les tarifs ont le plus augmenté (+6%), notamment portés par l’attractivité de la région Aquitaine et de sa capitale, Bordeaux, selon la dernière étude de MeilleursAgents. Parmi les stations les plus chères de la région, on trouve Lège-Cap-Ferret et Arcachon, où mètre carré vaut entre 6.000 et 7.000 euros.
La Bretagne et la Manche sont aussi attractives, puisque les prix y ont progressé de près de 4%. Mais il est encore possible de trouver des tarifs raisonnables sur les côtes de la Manche, comme à Néville-Sur-Mer, station balnéaire la moins chère de France (1.124€/m²). Même dans les stations huppées de Deauville (4.769€/m²) et Carnac (3.696€/m²), parmi les plus chères des côtes du Nord, le mètre carré est deux fois moins élevé qu’à Ramatuelle (12.159€/m2), dans le Golfe de Saint-Tropez. Le Sud de moins en moins prisé La région Provence Alpes Côte d’Azur reste la plus onéreuse malgré une moindre augmentation des prix sur un an (+1,2%). Pour un appartement de 50 à Saint-Jean-Cap-Ferrat, près de Nice, il faut tout de même compter près de 580.000 euros. Toujours dans le Sud, l’immobilier côtier du Languedoc n’a pas été plus dynamique avec une petite progression de 1,2%. La région abrite, outre sa station phare la Grande-Motte, des communes plus accessibles comme Port-la-Nouvelle où il est possible de s’offrir une résidence secondaire pour environ 2.000€/m².
Enfin, un autre critère doit également être pris en compte : la proximité avec la plage. Il est possible de réaliser plus de 20% d’économie en achetant un bien plus éloigné du sable, entre 15 et 30 minutes à pied. 

Lire la suite sur scoop.it
Mentions légales Confidentialité