Immobilier : Bordeaux reste une bonne affaire pour les investisseurs

C'est en tout cas l'avis du site web spécialisé SeLoger.com qui invite les investisseurs, au centre de la production de logements à louer, à continuer à s'intéresser à Bordeaux. Parce que dans cette ville ensoleillée, proche de l'océan et à 2 heures de Paris en TGV, le marché immobilier reste attractif.Le site SeLoger.com, spécialisé dans l'immobilier, diffuse depuis hier mardi une information encourageante pour les propriétaires bordelais : malgré une forte flambée des prix, qui s'est calmée depuis quelques mois, leur ville est toujours une bonne affaire pour les investisseurs. Si, comme l'a relevé l'Oiso (Observatoire immobilier du Sud-Ouest) dans son dernier baromètre la part de ces derniers dans le marché a baissé, passant de 3.477 en 2017 à 2.295 en 2018, ils restent au cœur de l'investissement locatif.C'est ainsi que SeLoger rappelle que Bordeaux (Métropole) est situé en zone B1 et bénéficie ainsi de la loi Pinel, qui permet notamment d'investir dans un logement neuf pour le mettre à la location à destination de locataires aux revenus modestes. Ceci moyennant une défiscalisation substantielle, soit schématiquement 12 % de réduction d'impôt pour 6 ans de location, 18 % pour 9 ans et 21 % pour 12 ans. Le dispositif est plafonné à 63.000 € de réduction d'impôt sur la totalité de la période et le loyer encadré. Les investissements immobiliers à Bordeaux Métropole, avec cet appui de la loi Pinel, c'est un peu l'affaire à ne pas rater du point de vue de SeLoger.com.Il y a une vie au-delà des ChartronsLe site web, qui estime le coût de l'investissement moyen dans le neuf à 4.600 €/m2, ce qui est un peu supérieur aux chiffres de l'Oiso (Observatoire immobilier du Sud-Ouest), qui pointe une moyenne en neuf à 4.001 €/m2, annonce un loyer moyen bordelais de 943 € par mois, sachant qu'il faut compter 20 jours pour dénicher un locataire. Les biens les plus recherchés sont les deux pièces (39 %), devant les trois pièces (29 %) et les studios (18 %).SeLoger observe que dans le centre-ville de Bordeaux les valeurs sûres n'ont pas été remises en question par la hausse des prix. C'est ainsi que le site met en avant les quartiers des Quinconces et des Chartrons. Des secteurs haut de gamme et coûteux, indique à mi-mot SeLoger.com, qui relève que d'autres quartiers prometteurs et attractifs se développent, à commencer par les Bassins à flot ou le méga quartier d'Euratlantique, sans oublier la rive droite de la ville, avec Bastide Niel, qui commence à sortir de terre.

Lire la suite sur scoop.it
Mentions légales Confidentialité