CARTE. Immobilier : comment ont évolué les loyers dans votre ville en 2018 ?

Tous les ans, l’étude Clameur fait le point sur le marché locatif privé en France : dynamisme, évolution des prix, offre, travaux… L’édition 2019 tire un bilan contrasté de l’année 2018 : si le taux de mobilité résidentielle s’est redressé, les prix des loyers ont évolué en dessous de l’inflation, et les efforts d’amélioration et d’entretien du parc locatif privé sont en baisse.
L’observatoire Clameur (pour Connaître les Loyers et Analyser les Marchés sur les Espaces Urbains et Ruraux) a présenté mardi 26 mars son étude sur le marché locatif privé en 2018.
Clameur analyse depuis 1998 les évolutions du marché dans 1 715 villes et EPCI de plus de 10 000 habitants, en s’appuyant sur un échantillon des baux signés dans l’année. L’étude 2018 s’appuie sur 500 000 références, soit 28,4 % de l’ensemble du marché.
Atone de 2008 à 2014, après les effets de la crise des années 2008-2009, le marché locatif privé semble avoir retrouvé un peu plus de dynamisme depuis 2015. Le taux de mobilité (proportion de logements remis sur le marché locatif privé) était descendu à 27,6 % entre 2008 et 2014, il est remonté à 30,2 % en 2018, retrouvant le niveau du début des années 2000. En dessous de l’inflation Les loyers ont progressé de 1,4 % en 2018, un rythme inférieur à celui de l’inflation. Depuis 2007, les loyers de marché augmentent moins que l’inflation ; cela représente une perte de pouvoir d’achat de 2,5 %.
Cette panne des loyers s’observe sur tout le territoire métropolitain, y compris dans les communes rurales et les petits marchés, en dehors des zones où les loyers sont encadrés. Clameur souligne qu’il ne faut pas confondre « efficacité des dispositifs publics d’encadrement des loyers » et « conséquences de l’atonie de la demande et de ses difficultés budgétaires ».
 
 
C’est à Neuilly-sur-Seine que les loyers sont les plus élevés (26, 6 €/m²), devant Paris (26,20 €/m²), et les moins chers sont dans l’Aube, à Romilly-sur-Seine (6,20 €/m²) et dans le Finistère, à Landivisiau (6,40 €/m²). Quatre fois plus d'espace à Landivisiau qu'à Neuilly... Les variations du prix locatif du m² varie énormément d'une ville à l'autre. Sur la représentation ci-dessous, nous avons calculé quel surface pouvait être louée par ville pour 631 €, le montant moyen d'un loyer en 2018 :

Lire la suite sur scoop.it
Mentions légales Confidentialité