Immobilier : dans quelle ville acheter autour de Bordeaux ? | Gironde

La flambée du prix des logements à Bordeaux (4 844 €/m² soit + 8,4 % sur l’année) et la raréfaction des biens immobiliers à la vente poussent de plus en plus d’acheteurs à s’éloigner de la Belle Endormie et à s’intéresser aux communes voisines. Focus sur le marché immobilier autour de Bordeaux Confrontés à une offre qui se réduit en peau de chagrin et à des prix stratosphériques, de plus en plus de candidats acquéreurs n’hésitent plus à quitter Bordeaux afin de trouver leur bonheur dans sa périphérie. Pour vous aider à jauger l’attractivité des villes voisines de la Belle Endormie et à faire votre choix, nous avons passé au crible les plus prisées d’entre elles : Eysines Mérignac Bruges Talence Pessac Sainte-Eulalie Bègles Libourne Eysines : 3 341 €/m²  (20-25 mn de Bordeaux en voiture) Le niveau qu’a atteint le prix immobilier à Bordeaux a contraint bon nombre d’acquéreurs à s’intéresser à de nouvelles localités qu’ils avaient jusqu’à présent eu tendance à délaisser. C’est le cas d’Eysines. Située à moins d’une dizaine de kilomètres de Bordeaux, cette commune de 21 762 habitants profite, en effet, de la hausse des prix bordelais et propose une alternative de qualité aux acquéreurs dont le budget « logement » s’avèrerait insuffisant pour la préfecture de la Gironde et le prolongement de la ligne D du tram devrait venir renforcer l’attractivité d’Eysines. « Sur l’année, les prix des logements à Eysines ont pris 10 % » précise Neil Narbonne, marchand de biens spécialiste du marché bordelais et expert dans Recherche appartement ou maison (M6). Ces performances sont d’autant plus remarquables que jusque récemment, le marché immobilier eysinais était encore « relativement méconnu des acquéreurs bordelais ». Il est toutefois à noter que ce sont les biens situés dans le secteur de Vigean qui tendent à être les plus recherchés. Le marché immobilier à Eysines Budget moyen : 316 066 €.  En un an, la demande des logements à Eysines a progressé de 11 %.   Mérignac : 3 091 €/m² (20 mn de Bordeaux) Avec plus de 68 000 habitants, Mérignac est la deuxième plus grande ville de Gironde. À l’instar d’Eysines, sa proximité avec Bordeaux permet également à Mérignac de proposer une solution de repli aux acquéreurs dont le pouvoir d’achat immobilier ne leur permet pas de cibler la capitale de l’Aquitaine. De 1 753 € inférieur aux prix bordelais, les prix mérignacais permettent un gain en mètres carrés non négligeable. Preuve de l’attractivité croissante du marché immobilier à Mérignac mais aussi de l’impact de l’inflation des prix bordelais sur la première couronne, les données recueillies par le LPI-SeLoger font état d’une hausse du prix au m² à Mérignac de 6,3 %. Outre son dynamisme, le marché de l’immobilier à Mérignac est caractérisé par une grande diversité. Selon les quartiers, les prix au m2 peuvent aller de 4 500 € (Arlac) à 2 500 € (Capeyron) en passant par 4 000 € dans l’hyper-centre. « À Mérignac, les biens les plus recherchés se situent dans le centre ou à proximité du tram » constate Neil. Le marché immobilier à Mériganc Budget moyen : 345 759 € (Source : SeLoger) En un an, la demande de logements à Mérignac a progressé de 27 %. Bruges : 3 652 €/m² (30 mn de Bordeaux) Bruges que l’extension de la ligne C du tram relie désormais à Bordeaux, fait partie de ces villes qui constituent un véritable marché de report bordelais. Ce phénomène, induit par la raréfaction de certains biens et la poussée des prix immobiliers à Bordeaux, profite non seulement aux acheteurs qui peuvent ainsi devenir propriétaires à moindre coût qu’à Bordeaux mais aussi aux vendeurs dont les biens bénéficient d’un regain d’attractivité. « Dans cette commune qui est jumelé avec Eysines, la hausse annuelle atteint 12 % » indique Neil Narbonne. Si la demande de logements tend à augmenter dans des communes comme Bruges, les prix des biens doivent toutefois rester en cohérence avec le marché immobilier local. À défaut, ils ne se vendront pas. Le marché immobilier à Bruges Budget moyen : 340 514 €. Talence : 3 847 €/m² (15 mn de Bordeaux) Si Mérignac peut s’appuyer sur un bassin d’emplois dynamiques (l’aéroport international, Filhet-Allard, Dassault Aviation, Oxbow…), la commune de Talence peut quant à elle compter sur son campus. En effet, nombreuses sont les écoles qui y ont élu domicile. Rien d’étonnant donc à ce que son vivier d’étudiants – qu’il faut bien loger – fasse de Talence une ville très prisées par les investisseurs locatifs. Mais pas que ! Nombreux sont les ménages qui cherchent à devenir propriétaires à Talence. Du côté des tarifs, on constate des écarts parfois considérables selon les secteurs. Avec des prix qui peuvent aller de 2 000 à 5 000 € du m². « Il y a beaucoup d’étudiants à Talence » précise Neil. « et le taux de vacance locative y est très faible ». Le marché immobilier à Talence Budget moyen : 313 953 € Pessac : 3 044 €/m² (15 minutes de Bordeaux) La baisse des stocks de logements bordelais profite au marché immobilier pessacais et fait monter les prix. Selon les chiffres que compile le baromètre LPI-SeLoger, acheter un logement dans l’ancien à Pessac coûte 6,3 % plus cher qu'il y a un an. Le prix au mètre carré à Pessac avoisine les 3 044 €. Maillon incontournable du marché de périphérie qui s’est formé autour de Bordeaux, Pessac est, avec Talence, l’une des communes les plus recherchées par les étudiants, mais aussi par les investisseurs souhaitant acheter un logement pour le louer. « Pessac fait partie de ces villes proches de Bordeaux où les prix ont fortement augmenté sur les derniers mois » fait remarquer Neil. Le marché immobilier à Pessac Budget moyen : 364 297 €     Sainte-Eulalie : 2 498 €/m² (25 mn de Bordeaux) Dans cette commune située à l’est de Bordeaux, la grande majorité des biens sont des maisons individuelles récentes. On y trouve des familles ainsi que des jeunes couples prêts à s’éloigner de Bordeaux pour profiter de prix moins élevés. Sainte-Eulalie compte ainsi parmi ces localités qui étaient jusque récemment encore relativement peu prisées par les Bordelais mais auxquelles la hausse des prix dans la Belle Endormie a conféré un regain d’attractivité. Le marché immobilier àSaint-Eulalie Budget moyen : 259 661 € Bègles : 3 597 €/m² (20 mn de Bordeaux) Située au sud de Bordeaux, sur la rive gauche de la Garonne, la commune de Bègles se définit elle-même comme « un village urbain à visage humain ». L’évolution du prix des logements béglais est étroitement liée au projet Euratlantique dont la gare de Bordeaux Saint-Jean fait l’objet. Plusieurs opérations (La Ruche, Newton, etc.) vont voir le jour qui impacteront probablement les prix de l’immobilier béglais. Le marché immobilier à Bègles Budget moyen : 300 880 € Libourne : 1 855 €/m² (45 mn de Bordeaux) S’il a longtemps été jugé trop éloigné de Bordeaux par les acheteurs, le Libournais effectue actuellement un véritable retour en grâce. L’explosion des prix à Bordeaux et la pénurie d’offres ont, en effet, poussé les candidats acquéreurs à voir plus loin que la première couronne. Située à 40 kilomètres de Bordeaux, Libourne a su séduire les acheteurs (dont beaucoup de familles) en leur permettant de devenir propriétaire d’une maison avec jardin pour le prix d’un appartement dans l’hyper-centre de Bordeaux. Disposant d’une grande variété de biens immobiliers et de prix très abordables, Libourne a également su tirer parti de ses axes de transport : de nombreuses liaisons TER la relient à Bordeaux qui n’a jamais semblé aussi proche. « Libourne est une ville qui est facile d’accès. Notamment grâce à l’accès rapide à la rocade. Pour 2 000 €/m², on peut y trouver des biens d’une superficie de 250 m². Pour une famille, c’est l’idéal » explique Neil. Bon à savoir Budget moyen : 264 812 €

Lire la suite sur scoop.it
Mentions légales Confidentialité