La mairie de Paris va rétablir l'encadrement des loyers au plus vite

L'encadrement des loyers va faire son retour dans la capitale. La mairie de Paris veut rétablir l'encadrement des loyers, a confirmé samedi Ian Brossat, adjoint d'Anne Hidalgo chargé du Logement. "Les Parisiens sont étranglés par les prix de l'immobilier. Depuis que l'encadrement des loyers a été annulé par le tribunal administratif en novembre 2017 (décision confirmée en appel en juin 2018), la situation s'est très largement dégradée pour les locataires", affirme Ian Brossat, également tête de liste PCF aux élections européennes de mai, dans le Journal du Dimanche.
Selon lui, la suppression de l'encadrement des loyers a fait perdre en moyenne 1500 euros sur une année aux locataires parisiens. La mairie compte sur l'application de la loi Élan, "qui réintroduit la possibilité pour certaines communes au marché locatif tendu de mettre en place" l'encadrement des loyers à titre expérimental et sur une durée de 5 ans.
 
A l'origine, c'est la loi Alur de 2014 qui avait créé ce dispositif. Mais, appliqué à Paris et Lille, l'encadrement du niveau des loyers avait par la suite été annulé par la justice administrative. En effet, cet encadrement devait en principe s'appliquer sur l'ensemble d'une agglomération et pas uniquement à une partie de celle-ci. Ainsi, l'encadrement ne pouvait pas s'imposer qu'à Paris ou Lille mais devait couvrir l'ensemble de leur agglomération. Concrètement, Paris aurait donc dû se concerter avec 412 communes avant de mettre en place l'encadrement des loyers. Avec la loi Elan, cet écueil juridique devrait être évité. L'encadrement devient optionnel et peut ne s'appliquer que sur une partie du territoire de l'intercommunalité volontaire.
 
Lire la suite...

Lire la suite sur scoop.it
Mentions légales Confidentialité