Comment le smartphone change la vie et le travail des agents immobiliers 

Les professionnels de l'immobilier doivent s'adapter aux nouvelles habitudes des acheteurs et des vendeurs. Voici quelques conseils à suivre.
93% des Français ont un mobile et 71% un smartphone, ces chiffres parlent d’eux-mêmes. Le téléphone portable est omniprésent quel que soit l’âge, la profession et les modes de vie. Certains ont même des angoisses à l’idée de ne pas l’avoir avec eux, il est devenu un objet très personnel, voire indispensable.
Comme dans tous les secteurs d’activités, acheteurs et vendeurs immobiliers recherchent via leur mobile, et il faut s’adapter au mieux à cette pratique.
En effet, cette fulgurante utilisation du smartphone amène toutes les entreprises à revoir leur stratégie digitale. Avoir un site Internet n’est plus suffisant, il faut que cette vitrine numérique s’adapte. Voici 5 conseils. 1. S'adapter aux petits écrans des smartphones Les dernières tendances en web design tiennent justement compte de cette transformation en proposant des styles épurés et adaptés à une navigation tactile. Plusieurs solutions sont possibles pour la mise en place d’une version mobile : -site mobile : il s’agit de votre site Internet dans une version adaptée pour les supports mobiles et accessible via une URL spécifique. -application mobile à télécharger : les applications mobiles sont créées et pensées spécifiquement pour les smartphones, elles sont accessibles après téléchargement préalable. -site en responsive design : votre site internet est conçu avec une technologie permettant que le design et l’ergonomie s’adaptent automatiquement à la taille de l’écran de l’internaute.
  2. Faire attention aux performances des smartphones La vitesse de chargement est un critère primordial car sur mobile, les performances ne sont pas les mêmes que sur ordinateur. Le site doit être optimisé afin de garantir une expérience de navigation fluide et confortable. Les études montrent que 40% des internautes quittent un site après 3 secondes d’attente, ce qui donne une idée de la nécessité de travailler les performances de chargement. Dans cette mouvance, Google a mis à jour son algorithme l’été dernier afin que la vitesse d’un site mobile soit un critère pris en compte dans le classement des résultats de recherche sur mobile. Un message fort avec des impacts directs pour le SEO (référencement naturel).
Mais au-delà des contraintes évoquées, le smartphone ouvre de nouvelles possibilités d’utilisations et une grande proximité avec le client, jusqu’ici inenvisageable.
 
Lire la suite...

Lire la suite sur scoop.it
Mentions légales Confidentialité