Symbiose, ou comment installer une serre intelligente sur les toits d'immeubles

Une serre autonome posée sur le toit qui capte, stocke et redistribue l'énergie solaire pour chauffer un immeuble et son eau chaude sanitaire ? C'est le projet Symbiose, mené par la start-up Ecotropy, et Nantes Métropole Habitat, avec l'aide de la Caisse des Dépôts et de l'Union sociale pour l'habitat qui verra le jour en 2019 dans le nord de Nantes. Alexandre Nassiopoulos, porteur du projet et fondateur d'Ecotropy, a accepté de répondre aux questions de Batiactu.
 
"Il y a deux objectifs pour ce projet : rendre accessible les toits et y capter la chaleur pour chauffer l'eau et l'immeuble grâce à une serre posée sur les toitures plates", explique-t-il. La structure, faite d'aluminium et de polycarbonate, est couplée à une pompe à chaleur qui récupère, conserve et redistribue la chaleur dans les foyers. Autonome, la serre utilise un logiciel, développé par Ecotropy, qui prédit en temps réel les besoins en énergie et adapte ainsi l'ouverture de celle-ci pour récupérer plus ou moins d'énergie solaire. Une technique utilisée notamment pour chauffer des piscines nous précise Alexandre Nassiopoulos. Il précise que "la serre peut capter entre 200 et 250 kWh par m², soit suffisamment pour chauffer l'eau chaude de 80 % du bâtiment pilote qui comporte 25 appartements".
 
"Il y a un double avantage pour les habitants, d'un côté l'assurance d'un chauffage en circuit court, de l'autre côté, la création d'un espace de vie commune sur le toit de l'immeuble", indique le fondateur d'Ecotropy. En effet, la serre pourra servir de salle de jeux, de potager ou à d'autres usages selon le désir des habitants. Ces derniers sont d'ailleurs enthousiastes nous explique le porteur du projet, "certains participent même aux créations". "Pour l'heure, le projet est encore en phase d'études : Nantes Métropole Habitat a ciblé 12 bâtiments susceptibles d'accueillir la structure". Alexandre Nassiopoulos nous explique également que la demande de permis de construire pour la première serre sera déposée au premier trimestre de 2019, pour un chantier qui ne devrait durer que "quelques semaines, grâce à la structure légère de l'édifice".

Lire la suite sur scoop.it
Source : www.batiactu.com
Mentions légales Confidentialité