En trois ans, le nombre de bureaux vides a diminué de moitié à Paris

Au ministère de la Ville et du logement, Julien Denormandie en a fait un de ses chevaux de bataille: lutter conte les logements vacants. Aujourd’hui, la France en compte un peu moins de trois millions, selon l’Insee. Soit presque autant que de résidences secondaires (3,5 millions). Alors que le pays manque de toits, leur nombre ne cesse de s’accroître: entre 2013 et 2018, il a grimpé de près de 3%.
 
Pour y remédier, la loi logement qui sera bientôt promulguée, prévoit de faciliter la transformation de bureaux vacants en logements (voir ci-dessous). Les promoteurs qui réaliseront ces opérations lourdes et souvent très coûteuses bénéficieront d’un «bonus de constructibilité» (c’est-à-dire d’une surface constructible supplémentaire) augmenté de 10% à 30%, comme le souhaitait la profession.
Par ailleurs, une catégorie d’immeubles de «moyenne hauteur» (de 28 à 50 mètres) sera créée pour faciliter cette mutation. «En Ile-de-France, les propriétaires des bureaux se sont engagés à transformer 500.000 m² de bureaux en logements d’ici la fin du quinquennat», a déclaré Julien Denormandie cette semaine sur BFM TV. Le gouvernement s’est donné jusqu’à 2020 pour identifier ces 500.000 m² de bureaux et jusqu’à 2022 pour en faire entre 10.000 et 20.000 logements.
 
Lire la suite...

Lire la suite sur scoop.it
Mentions légales Confidentialité