Quels sont les cas de refus d'un crédit immobilier ?

Malgré les taux actuels, historiquement bas, certains candidats à l'emprunt voient leur demande de crédit immobilier rejetée. Quels sont les cas de refus les plus fréquents?
 
Niveau de revenu trop faible par rapport au projet
Dans une grande partie des cas, les candidats à l'emprunt immobilier font l'objet d'un refus, car ils ne justifient pas d'un niveau de revenu suffisant par rapport à la somme dont ils souhaitent bénéficier. Même si les mensualités de remboursement ne dépassent pas 30 % des revenus de l'emprunteur (taux d'endettement généralement autorisé), les banques peuvent juger que les 70 % restants ne suffiront pas à couvrir ses dépenses courantes.
 
Précarité professionnelle et apport personnel insuffisant
La précarité professionnelle est également souvent invoquée. En pratique, un jeune en début de carrière ou un autoentrepreneur aura plus de mal à obtenir un crédit qu'un couple dont les deux membres sont en CDI. Une autre grande part des refus est due au manque d'apport personnel. En règle générale, on considère que 10 % du prix du projet doit être financé par la personne qui souhaite contracter le crédit immobilier. Plus l'apport personnel est important, plus les chances d'obtenir un prêt sont élevées.
 
Lire la suite...

Lire la suite sur scoop.it
Mentions légales Confidentialité