Sans IFI et sans Pinel, l’immobilier se porterait-il mieux ?

La remise à plat de la fiscalité immobilière continue à échauffer les esprits. Après la mouture délirante émanant de France Stratégie il y a quelques mois déjà suggérant la création d’une taxe sur les loyers fictifs, c’est au tour de la fondation IFRAP, aux idées diamétralement opposées de faire ses préconisations dans une étude dévoilée par l’Opinion. Rappelant le coût colossal des aides publiques à la pierre (près de 2% du PIB), le think tank libéral estime qu’il est plus que temps de remettre de l’ordre dans la fiscalité immobilière pour la rendre plus efficace.
 
Puisque l’IFI (impôt sur la fortune immobilière) figure parmi les taxes les plus coûteuses à collecter et qu’elle peut dissuader des investisseurs de s’intéresser à la pierre, l’IFRAP suggère de supprimer cet impôt avant de mettre fin au dispositif Pinel d’aide à l’investissement locatif. L’idée serait d’éviter de continuer à perfuser le secteur de la construction neuve où les multiples dispositifs fiscaux ont tendance à avoir un effet inflationniste sur les prix de vente. Une option qu’aucun gouvernement récent n’a osé retenir.
 
Lire la suite...

Lire la suite sur scoop.it
Mentions légales Confidentialité