Accès partenaires

Immobilier : les conseils pour acheter dans un futur proche

Le baromètre mensuel du site MeilleursAgents, spécialisé dans l'analyse du marché immobilier, a publié cette semaine ses dernières statistiques.
À Paris, les prix n’augmentent que de +0,1% en avril alors que la demande latente reste forte. En province, alors que la baisse des prix se confirme à Bordeaux (-0,4% en avril, -1,1% sur les deux derniers mois, +8,3% sur un an), Lyon retrouve sa position de tête (+0,9% en avril, +8,8% sur un an).
Le site prodigue également des conseils pour acheter ou vendre un bien immobilier dans les mois qui viennent.AcheteursDu côté des acheteurs, le faible niveau des taux d’intérêt est un atout essentiel. La concurrence entre les banques maintient les taux à un niveau très attractif (1,70% sur 20 ans et jusqu’à 1,25% pour les meilleurs dossiers).
Cependant, comme de nombreuses villes manquent cruellement d’offres par rapport aux demandes, le marché est toujours à flux tendu. Il faut donc toujours être prêt à saisir une opportunité lorsqu'elle se présente, sans pour autant foncer tête baissée dans ce qui pourrait s'avérer être, au final, une mauvaise opération. Il faut donc "ficeler" le dossier de financement pour pouvoir le déclencher sans délai et garantir l'offre d’achat : un vendeur, quel qu'il soit, préférera toujours une offre assortie d’un financement solide. VendeursLe premier piège à éviter est d'estimer le prix du bien au-dessus de sa valeur réelle. Le deuxième est de le mettre volontairement à un prix supérieur afin de pouvoir le baisser ensuite au cours des futures négociations avec l'acheteur. Il faut choisir dès le départ de proposer le bien au prix du marché. En le surestimant, on risque de faire fuir les acheteurs. Gare aussi aux sirènes de certains agents immobiliers qui font miroiter des prix élevés pour obtenir le mandat. Si le bien ne déclenche pas de coups de fil ou de visites, c'est qu'il est sans doute trop cher. Il faudra alors ajuster immédiatement son prix.InvestisseursLe réajustement des dispositifs Pinel d’incitation fiscale et le niveau de rendement locatif dans l’ancien obligent à rechercher les zones les plus attractives qui peuvent à la fois garantir un rendement et la liquidité du bien. Dans ces conditions, mieux vaut privilégier les villes les mieux connectées du Grand Paris, certains quartiers de la capitale et les périphéries des grandes capitales régionales.
L'ÉVOLUTION DES PRIX AU 1ER MAI

Lire la suite sur scoop.it